Emmanuel Rivière, buteur face à Ajaccio
Emmanuel Rivière, buteur face à Ajaccio | VALERY HACHE - AFP

Monaco-Ajaccio: 1-0

Publié le , modifié le

Longtemps Ajaccio a cru pouvoir tenir le point du match nul sur la pelouse de Louis II mais réduit à dix, les Corses ont cédé à un quart d’heure de la fin sur un but de Rivière. Après la défaite de Lille à Bordeaux, l’ASM est le nouveau dauphin du PSG.

18 août dernier. Ajaccio décroche le nul sur la pelouse du Parc des Princes. Quelques mois plus tard, les hommes de Christian Bracconi ont bien cru refaire le même coup sur la pelouse de l’autre riche de la Ligue 1. Malheureusement, Ochoa n’a pas pu faire des miracles jusqu’au bout et l’expulsion de Pierazzi à l’heure de jeu n’aura pas aidé les plans de l’ACA. En face Monaco, toujours sans Falcao, profite de la défaite de Lille à Bordeaux pour récupérer sa place de dauphin du Paris Saint-Germain. Ce fut dur mais l’essentiel est sauf.

On attendait James Rodriguez, on a eu Emmanuel Rivière. Le Colombien, surpuissant en ce moment a butté sur Ochoa et ses montants, à l’image de ce coup-franc à la 80e minute parfaitement enveloppé renvoyé par le montant gauche du portier mexicain. Non aujourd’hui, Rodriguez n’a pas marqué. Ce qui ne l’a pas empêché de se démener. Mais face à une défense aussi regroupée que solide, l’ASM a eu beaucoup de mal à trouver l’espace et la profondeur. En première période, Monaco se procure quelques situations mais ni Martial par deux fois, ni Carvalho sur corner ne parviennent à forcer le verrou corse.

Rivière, encore lui

Pour voir le match se débrider il faut donc attendre l’heure de jeu et l’expulsion de Pierazzi. Déjà coupable d’un geste d’antijeu sur Rodriguez en première période, le milieu de terrain de l’ACA commet un tacle aussi dangereux qu’inutile sur le même Rodriguez le long de la ligne de touche. Malgré les protestations de ses coéquipiers, il est logiquement exclu. Claudio Ranieri en profite pour changer son système et ajouter un attaquant de plus, Valère Germain. L’effet est immédiat. Plus présent dans la surface, les Monégasques sont trois pour reprendre le centre de Kurzawa. C’est finalement la remise de Raggi au second poteau qui permet à Rivière de marquer dans le but vide. Son huitième but en Ligue 1 en huit titularisations.

Deux poteaux pour Rodriguez et Moutinho

Il était écrit que cette partie devait s'achever sur un score serré. Quand Ochoa n'est pas sur la trajectoire des ballons, il est suppléé par ses montants. D'abord sur un coup-franc de James Rodriguez puis sur celui de Joao Moutinho. Les deux techniciens monégasques prouvent que tirer un coup-franc n'est pas un problème dans la principauté. En fin de match Ajaccio obtient bien un corner sur lequel Ochoa croit pouvoir sauver son équipe mais le ballon est irrémédiablement renvoyé par la défense locale. Monaco enchaîne un quatrième match sans prendre de but et une quatrième victoire consécutive en Ligue 1. Ce soir, la Principauté est dauphine de la Capitale.