Michel coach OM 2015
Michel, le technicien de l'Olympique de Marseille, toujours sans solution... | BORIS HORVAT / AFP

Michel : "L'histoire se répète"

Publié le , modifié le

L'entraîneur de l'Olympique de Marseille, Michel, a râlé contre ses joueurs à la mi-temps contre Montpellier (2-2), dimanche, mais n'a pas évité une nouvelle contre-performance à domicile, où "l'histoire se répète". L'OM n'a plus remporté de match au Vélodrome depuis le 13 septembre, où il avait battu Bastia 4 à 1.

Q: Comment expliquez-vous ce nouvel échec à domicile ?
R: "Les matches et les conférences de presse se répètent, les mêmes  questions reviennent... Nous donnons trop de facilité à nos adversaires,  jusqu'à quand? Je ne sais pas. On pourrait parler longtemps de la situation,  comment nous jouons à la maison, mais c'est difficile de la résoudre. Certaines  choses sont compliquées à expliquer, comme le but de Groningue ou le second but  que nous prenons aujourd'hui (sur des dégagements ratés dans la surface, NDLR).  Nous nous entraînons collectivement, mais les actions individuelles c'est plus  dur de les corriger, ce sont des actions à un moment déterminé. Contre Nice  (défaite 1-0 au Vélodrome) nous avons pris un but similaire à celui (le  premier, NDLR) que nous avons pris aujourd'hui. Nous avons beaucoup travaillé,  mais nous souffrons encore sur ce genre d'action avec la rupture de la ligne  défensive. Au final au football, il y a la décision des joueurs sur le terrain."

Q: Que peut faire l'entraîneur ?
R: "Nous devons beaucoup plus travailler collectivement, je ne me lasse  jamais de le répéter, nous ne résoudrons rien individuellement, mais  collectivement. Et il me semble que nous sommes plus responsables à  l'extérieur. L'histoire se répète, il y a sept jours (3-3 contre Monaco) il  fallait qu'on marque et nos adversaires en ont profité. Nous devons jouer pour  marquer des buts alors que nos adversaires n'ont qu'à profiter de nos erreurs."
   
Q: Rolland Courbis a vanté votre travail à la tête de l'OM, vous l'a-t-il  dit ?
R: "Oui, il m'a parlé avant le match. Il m'a dit qu'il connaissait bien  Marseille et c'est une bonne recommandation! Il m'a dit également qu'il fallait  avoir de la patience à Marseille. Je peux vous affirmer que nous allons nous  rebeller contre cette situation au classement, on va pousser les joueurs, on ne  va pas s'arrêter."

AFP