Michel
Quinzième du championnat, l'OM de Michel a besoin de prendre des points | BERTRAND LANGLOIS / AFP

Michel et Marseille n'ont "pas le temps"

Publié le , modifié le

Avec trois défaites lors des quatre derniers matches, l'Olympique de Marseille a besoin de points, et vite. Michel, son entraîneur, est conscient du retard pris par son équipe et sait "qu'il n'a pas le temps" et qu'il "faudra gagner" face à Bastia dimanche au Vélodrome (21h).

Avez-vous bien travaillé pendant la trêve internationale ? 
Michel : "Nous avons eu presque dix jours pour que l'équipe puisse découvrir les idées qu'on veut mettre en place. Nous avons pu travailler tranquillement avec ceux qui viennent d'arriver, et le match du Spartak (Trnava, en amical, gagné  1-0) pourra nous aider, nous en retirons de bonnes informations. Il y a aussi plus de tranquillité avec la fin du mercato. L'équipe a une très bonne attitude. Nous travaillons les bases, nous apprenons à nous connaître. J'ai l'impression que nous parlons comme de jeunes mariés..."
   
Vous vous êtes renforcés au mercato, mais vous n'avez pas obtenu l'avant-centre supplémentaire que vous demandiez, vous n'avez que le seul Michy Batshuayi. Êtes-vous déçu ?
Michel : "Non. Nous cherchons des alternatives, des formules, intéressantes pour le futur. Nous avons (Georges-Kevin) Nkoudou, (Lucas) Ocampos aussi peut jouer là. Il a joué une trentaine de minutes à ce poste, il a marqué un but, il est donc capable de le faire. Il faut faire confiance aux hommes que nous avons, il ne sert à rien de penser déjà à janvier. A Trnava, Ocampos a mis un but et Michy a bien joué, je ne peux pas donner de meilleure réponse. Nous avons amélioré l'effectif, nous avons plus d'alternatives, il n'y aura pas autant de différence désormais si nous devons faire des changements d'un match à l'autre."
   
Trois défaites en quatre matches, est-ce que vous sentez la pression ?
Michel : "Espérons qu'il y aura de la pression, on ne peut pas être satisfait  d'avoir 3 points sur 12! Nous nous méfions de la force de cette équipe de  Bastia, en confiance, mais nous devons jouer sur nos qualités pour gagner ce  match, et nous aurons 6 points sur 15. Mais on ne peut pas dire: +Tout va  bien+. Nous avons changé d'entraîneur, des joueurs... Mais la cohésion doit  prendre tout de suite. Nous voudrions du temps de la tranquillité, de la  patience, mais il y a soixante mille spectateurs, des milliers de gens derrière  nous. On n'a pas le temps, il faut gagner, et la seule façon de gagner est de  bien jouer."

AFP