Dante Cohade Nice Metz
Dante tente de passer Cohade balle au pied | VALERY HACHE / AFP

Metz ralentit Nice

Publié le , modifié le

Le leader niçois a perdu des points précieux en concédant le match nul sur sa pelouse lors de la 20e journée de ligue 1 (0-0). Les Aiglons pourraient céder leur première place à Monaco en cas de victoire de l'ASM ce dimanche soir à Marseille.

Sans Balotelli (suspendu), ni Belhanda (blessé) ni Seri (parti à la CAN), les Niçois ont peiné face au dernier de la Ligue 1 qui restait sur une seule victoire lors de ses sept derniers matchs en championnat. S'ils ont globalement dominé, les Aiglons ont semblé manqué de jus dans le dernier geste pour faire vaciller des Grenats bien en place. Sans se recroqueviller en défense, les Lorrains ont su également se montrer dangereux à l'image de cet enchaînement somptueux de Nguette (15e) qui, après un festival technique, contraignait Benitez à la parade. Il fallait attendre la fin de la première période pour voir le leader de la L1 réagir par l'intermédiaire de Souquet puis de Dante  (40e).

A la reprise, Pléa frappait dans un angle fermé (68e) mais la réussite continuait de fuir les Niçois. Une fois encore, Metz ne restait pas sans réaction et Chris Philipps envoyait une frappe puissante juste au dessus de la cage de l'OGCN (69e). Il était cependant dit que ce match fermé resterait sans but jusqu'à la fin, en dépit de quelques assauts timides des locaux en fin de match. Pour l'une des première fois de la saison, la machine azuréenne a semblé donner quelques signes d'essoufflement. Reste à savoir si ce dernier est passager ou durable... 

Déclaration:

Lucien Favre (entraîneur de Nice): "C'était un match très compliqué. Je ne suis pas surpris. Depuis le début de saison, tous les matches l'ont été. Sans aucune exception. Avec le 0-0, cela peut passer. On peut vivre avec un point. Il y a eu des demi-occasions, les deux formations pouvaient l'emporter. Il nous a manqué de la percussion, les dernières passes. Il nous manque des joueurs, c'est sûr. Mais on ne peut pas se reposer là-dessus. C'est comme ça. Se plaindre ne fait pas avancer. Il faut bosser avec l'effectif disponible. Quant au mercato, il est très difficile de trouver sur le marché des joueurs performants de suite et supérieurs aux présents, sauf à sortir des fortunes que nous n'avons pas. Je m'appuie sur le positif comme la bonne rentrée du jeune Vincent Marcel. Pour Bastia (vendredi lors de la prochaine journée de Ligue 1, ndlr), nous récupèrerons Mario Balotelli. (Le gardien Yoan) Cardinale? Je ne suis pas sûr."