Metz fait chuter l'OM

Metz fait chuter l'OM

Publié le , modifié le

Metz s'est imposé (1-0) devant Marseille vendredi dans le premier match de la 23e journée de L1. C'est un coup d'arrêt pour l'OM, qui a payé en fin de match ses efforts consentis en coupe de France contre Lyon. Les Olympiens souhaitaient enchaîner: c'est raté bien qu'ils se soient créés des occasions franches. Pour les Messins, qui l'ont sur un coup franc de Jouffre à dix minutes de la fin, les points pris leur permettent de sortir provisoirement de la zone de relégation.

Une semaine après leur démonstration face à Montpellier (5-1), les Phocéens ont semblé à court d'idées et ont perdu une nouvelle occasion de se rapprocher de l'OL, le quatrième, qui n'aura pas la tâche facile lors du derby à Saint-Etienne dimanche.

Dominateur mais inefficace durant la première demi-heure, Marseille s'est écroulé petit à petit et a même sombré durant les dix dernières minutes face à des Lorrains survoltés. Les joueurs de Rudi Garcia ont pourtant attaqué la rencontre par le bon bout, imposant un pressing à des Messins acculés. Mais ils n'ont pas su être efficaces, alors que le gardien messin Didillon a remporté plusieurs duels. 

Les Marseillais s'éteignent

Après avoir monopolisé le ballon sans parvenir à concrétiser sa domination, l'OM s'est éteint petit à petit face à des Messins ragaillardis.Juste avant la mi-temps, les Phocéens étaient même heureux de ne pas concéder un penalty quand Grégory Sertic, qui faisait ses débuts sous le maillot olympien, déséquilibrait Opa Nguette dans la surface (45e).

Après un début de seconde période timoré, Rudi Garcia décidait rapidement de faire rentrer en jeu Gomis et Payet, en lieu et place de Thauvin et Sarr, afin de donner plus d'allant à un secteur offensif inexistant. Le duo ne tardait pas à se signaler puisque sur un coup franc tiré par le Payet, Gomis marquait de la tête... mais le but était refusé pour hors-jeu (56e). Payet faisait ce qu'il pouvait au milieu des nombreuses approximations marseillaises, Il était à l'origine d'une grosse occasion pour l'OM: sur un centre, il obligeait Falette à dégager en catastrophe...sur sa barre transversale (76e).

Mais les Mosellans terminaient pied au plancher face à des Olympiens complètement dépassés. Pelé devait réaliser deux sauvetages en quelques secondes devant Mevlut Erding. pour préserver le score vierge. Mais le gardien marseillais se faisait surprendre par un coup-franc, concédé par Sakai et tiré du gauche par Jouffre (1-0, 83e).

francetv sport @francetvsport