Mercato : Qui est Moise Kean, la dernière recrue du PSG ?

Publié le , modifié le

Auteur·e : Adrien Hemard
Moise Kean
Moise Kean | AFP

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

A l’approche de la clôture du mercato, les choses s’animent enfin du côté du Paris Saint-Germain. Le club de la capitale a obtenu le prêt de Moise Kean, en provenance d’Everton. Jeune attaquant italien de 20 ans, né de parents ivoiriens et formé à la Juventus Turin : qui est le nouveau joker de luxe du PSG ?

Un golden boy, un crack, voire même un Kylian Mbappé version italienne : autant de termes parfois utilisés pour évoquer Moise Kean, et autant de termes relativement exagérés. Ou pas. Depuis son éclosion à la Juventus, l’attaquant prêté pour un an au PSG sans option d'achat est présenté comme un futur grand, mais n’a pas encore confirmé. Et reste donc loin de ce statut. A Paris, il débarque ainsi d’avantage dans la peau du nouveau joker de luxe, venu remplacer numériquement Eric-Maxim Choupo-Moting, tout en affichant plus que qualités que le Camerounais.

à voir aussi Ligue 1 : le Paris Saint-Germain annonce l'arrivée en prêt de l'attaquant international italien Moise Kean Ligue 1 : le Paris Saint-Germain annonce l'arrivée en prêt de l'attaquant international italien Moise Kean

Eclosion à la Juventus

Né de parents ivoiriens dans le Piémont à Verceil, au nord de l’Italie, Moise Kean a logiquement rejoint Turin pour parfaire sa formation, après avoir défendu les couleurs d’Asti. Mais le jeune attaquant a d’abord porté les couleurs du Torino (2007-2010), avant de filer chez l’ennemi : la Juventus Turin. Sous les couleurs Bianconeri, Kean a d’abord flambé chez les jeunes, inscrivant 24 buts en 25 matches avec les U17. Au point d’être supervisé à l’époque par plusieurs clubs européens, dont le PSG. 

Consciente du diamant qu’elle était en train de patiemment polir, la Juventus Turin n’avait aucune intention de le céder. Au contraire, elle l’a intégré rapidement à son effectif professionnel. En novembre 2016, Moise Kean devenait ainsi le premier joueur né en 2000 à disputer un match dans un des 5 grands championnats européens, puis en Ligue de champions. Logiquement, il devenait aussi le premier à marquer, en mai 2017 contre Bologne. Précoce, le gamin du Piémont était ensuite envoyé en prêt à l’Hellas Vérone pour se forger, avec une réussite mitigée (4 buts en 20 matches). 

à voir aussi Qualifications Euro 2020 : Moise Kean, le futur de la Squadra Azzurra Qualifications Euro 2020 : Moise Kean, le futur de la Squadra Azzurra Vidéo 01:21

Revenu en bombe à la Juventus, il s’y impose au printemps, avec 6 buts en 6 matchs entre mars et avril. De quoi affoler toute l’Europe, même si un départ semble alors exclu. Au même moment, il devenait l'emblème de la lutte contre le racisme dans le foot, après avoir été victime d'insultes racistes à Cagliari. Devenu international italien en novembre 2018, il est alors présenté comme le futur de la Vieille Dame. Pourtant, il est vendu à Everton pendant l’été, contre 27 millions d’euros. Mais après une saison sous les ordres de Carlo Ancelotti dans le Merseyside, avec deux petits buts en 33 matches, et alors que son horizon était bouché par le trio Richarlison - Calvert-Lewin - James Rodriguez cette saison (13 minutes de jeu depuis la reprise…), le grand espoir italien devait se relancer.

Ce sera donc sous les couleurs du PSG, où il retrouvera deux coéquipiers de la Squadra Azzura : Marco Verratti et Alessandro Florenzi. Un temps pisté par la Juventus qui aurait aimé le rapatrier en prêt, Moise Kean aura la lourde tâche de remplacer numériquement deux joueurs : Edinson Cavani et Eric-Maxim Choupo-Moting, partis libres cet été. Et surtout : il aura à charge de concurrencer Mauro Icardi, seul numéro 9 de métier du vestiaire parisien. Tout un programme. Mais pas de quoi effrayer le jeune Italien.