Mauricio Isla (Juventus)
. | MARCO BERTORELLO / AFP

Mercato - Ligue 1 : De Ceglie et Isla sont prêtés à Marseille, Lemina fait le chemin inverse

Publié le , modifié le

Le mercato s'affole à l'Olympique de Marseille. Le club phocéen a officialisé ce lundi les arrivées en prêt de Mauricio Isla et Paolo De Ceglie, qui débarquent sur la Canebière en provenance de la Juventus. Le premier dispose d'une option d'achat dans son contrat, au contraire du second. Mario Lemina fait le chemin inverse et rejoint les Bianconeri, lui aussi dans le cadre d'un prêt d'une saison avec option d'achat.

L'OM et la Juventus ont le sens des affaires. A quelques minutes de la clôture du mercato estival, les deux clubs ont officialisé trois transactions en commun. Dans le sens des arrivées à Marseille, Isla et De Ceglie viennent boucler le recrutement olympien dans le secteur défensif, après avoir recruté Rolando en provenance de Porto plus tôt dans la journée.

L'international chilien (27 ans, 66 sélections) apportera sa polyvalence et sa capacité à occuper autant le couloir droit de la défense qu'un poste au milieu. Déjà prêté la saison passée, du côté de QPR, Isla tentera de se relancer à Marseille après avoir perdu sa place au fil des années à la Juve. Même chose pour De Ceglie (28 ans), qui enchaîne les prêts depuis 18 mois (au Genoa, puis à Parme). Ancien défenseur prometteur (19 capes chez les Espoirs italiens), le natif d'Aosta n'a jamais vraiment confirmé les espoirs placés en lui. Il arrive à Marseille pour y doubler le poste de latéral gauche, dont Benjamin Mendy était le seul spécialiste dans l'effectif.

Dans le sens des départs, Lemina (21 ans) rejoint donc la Juventus, avec une option d'achat estimée à 11 millions d'euros. Arrivé en provenance de Lorient en 2013, contre un chèque de 4 millions d'euros, le Franco-Gabonais ne sera jamais réellement imposé à l'OM. En deux saisons et un mois, il y aura disputé 41 rencontres de Ligue 1, pour deux buts et aucune passe décisive. Symbole du projet "Dortmund" prôné par Vincent Labrune au moment de son recrutement, Lemina s'en va deux ans après, comme Florian Thauvin avant lui. Signe que la ligne directrice marseillaise a bien changé.

Geoffrey Steines