Mathieu Valbuena
Mathieu Valbuena est officiellement lyonnais pour les 3 prochaines saisons | FRANCK FIFE / AFP

Mathieu Valbuena : "L'avenir, c'est Lyon"

Publié le , modifié le

"Je me tourne vers l'avenir et l'avenir, c'est Lyon", a lancé Mathieu Valbuena lors de la conférence de presse qui a officialisé son arrivée à l'OL. L'international tricolore, acheté cinq millions d'euros par le club rhodanien, a signé pour les trois prochaines saisons.

Avec près de deux heures de retard, Mathieu Valbuena s'est présenté devant la presse en compagnie du président de l'OL, Jean-Michel Aulas, et de son nouvel entraîneur, Hubert Fournier. "Je suis très heureux de venir ici, s'est justifié le milieu de terrain français. Le projet de l'OL m'a beaucoup plu, et la ligue des champions a beaucoup pesé dans ma réflexion. Je viens ici avec beaucoup d’humilité et l’ambition de gagner des trophées".

Parce que les objectifs du Dynamo Moscou "n'était plus en adéquation" avec les siens, Valbuena s'est jeté sur la proposition du club rhodanien. "La Ligue des champions, le Grand Stade, du beau jeu : tous ces facteurs ont fait que ce projet était très intéressant, a-t-il ajouté. Je suis très content de faire ce choix-là. C’est une opportunité que je ne voulais pas manquer".

"On ne peut pas m'enlever ce que j'ai fait à l'OM"

Interrogé sur son retour en Ligue 1, après huit années passées sous le maillot de l'Olympique de Marseille, l'international a été clair : "Il y a de la rivalité avec mes anciens clubs, comme partout, mais j’en fais abstraction. Je n’oublie rien, mais je me tourne vers l’avenir et l’avenir, c’est Lyon.".

"Ce que j’ai vécu à Marseille c’était extraordinaire, a-t-il assuré. Je ne le renierai jamais. On ne peut pas m’enlever ce que j’ai fait là-bas. Je me suis toujours bien comporté là-bas, je n’ai rien à me reprocher. J’ai toujours été correct envers le club et je suis tranquille dans ma tête. Ce n’est pas parce que j’ai joué huit ans à l’Olympique de Marseille que je ne pouvais plus jouer ailleurs ensuite". Phrase que Jean-Michel Aulas s'est empressé de couper en glissant : "On peut toujours progresser". 

Vidéo: Valbuena débarque à Lyon