Martin Terrier signe au Stade Rennais, qui confirme ses ambitions

Publié le , modifié le

Auteur·e : Denis Menetrier
Martin Terrier ne s'est jamais imposé à l'Olympique Lyonnais
Martin Terrier ne s'est jamais imposé à l'Olympique Lyonnais | Romain Biard / DPPI via AFP

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Après deux saisons pleines passées à l'Olympique Lyonnais, Martin Terrier s'est engagé ce lundi 6 juillet avec le Stade Rennais pour les cinq prochaines années, moyennant une indemnité de transfert de 12 millions d'euros. L'attaquant des Espoirs, qui n'a jamais su s'imposer à l'OL, obtiendra en Bretagne davantage de temps de jeu que dans le Rhône. Son profil intéressait l'entraîneur et le directeur sportif du Stade Rennais, qui confirme avec cette première signature ses grandes ambitions pour la saison prochaine.

L'opération dégraissage du côté de l'Olympique Lyonnais se poursuit. Quelques jours après le départ d'Amine Gouiri à l'OGC Nice, Lyon a officialisé ce lundi celui de son attaquant Martin Terrier du côté du Stade Rennais, contre 12 millions d'euros (avec des bonus) pour les cinq prochaines saisons. À 23 ans, Terrier va découvrir son quatrième club professionnel après le LOSC, Strasbourg et l'OL. Pour l'attaquant des Espoirs (13 sélections, 7 buts), ce contrat de cinq ans signé à Rennes apparaît comme l'opportunité d'obtenir davantage de temps de jeu et de franchir un cap après deux saisons passées dans le Rhône, et un exercice 2019-2020 compliqué.

Arrivé pour 11,5 millions en 2018 à Lyon après une saison convaincante à Strasbourg, Terrier a connu une première année intéressante à l'OL d'un point de vue statistique. Avec 11 buts toutes compétitions confondues en n'étant titulaire que 23 fois, le joueur formé à Lille avait laissé entrevoir une belle marge de progression. Sa deuxième saison aura été beaucoup plus mitigée, l'attaquant n'inscrivant que six buts. Pire, Terrier n'a jamais su profiter de ses rares titularisations cette saison, passant trop souvent à côté de ses matches et se montrant trop peu décisif.

Terrier apprécié de Stéphan et Maurice

À Rennes, Terrier évoluera dans un environnement beaucoup moins concurrentiel qu'à Lyon et pourrait évoluer à un poste qu'il affectionne, celui de buteur. Du côté de l'OL, l'attaquant des Espoirs était utilisé sur le côté gauche de l'attaque et les différentes arrivées assombrissaient un peu plus son avenir au club. Face à la concurrence des Memphis Depay, Moussa Dembélé, Tino Kadewere, Karl Toko-Ekambi, Bertrand Traoré ou encore Maxwell Cornet, Terrier a donc préféré l'option Stade Rennais, où son profil était très apprécié.

à voir aussi Amine Gouiri devient la 5e recrue de l'OGC Nice ! Amine Gouiri devient la 5e recrue de l'OGC Nice !

Julien Stéphan, l'entraîneur de Rennes, le suivait depuis de longs mois déjà, tandis que le nouveau directeur sportif du club breton, Florian Maurice, l'avait fait venir à l'OL lorsqu'il était responsable de la cellule de recrutement dans le Rhône. La confiance que les deux hommes accorderont à Terrier à la suite de son arrivée joueront très probablement un rôle dans la réussite de l'attaquant en Bretagne. S'il n'a pas su montrer assez de caractère pour s'imposer à l'OL, nul doute que sa marge de progression est encore importante et qu'il pourrait s'affirmer comme un très bon joueur de Ligue 1 dans les années à venir.

Plusieurs noms évoqués en défense

Ce transfert en dit d'ailleurs long sur la stratégie de recrutement du Stade Rennais, qui se montre toujours plus ambitieux. Après avoir sorti le chéquier en investissant la saison dernière sur Raphinha, M'Baye Niang ou encore Steven Nzonzi, Rennes vise des joueurs à fort potentiel en ce début de mercato. Alors que le club breton participera au 3e tour de qualification de la Ligue des champions en septembre, Florian Maurice et Julien Stéphan veulent des garanties concernant les joueurs qui feront leur arrivée dans le club qui a terminé 3e de Ligue 1 en 2019-2020.

D'autres noms sont évoqués alors que le mercato franco-français sera mis en pause entre le 9 juillet et le 10 août prochains. Les Rennais souhaiteraient ainsi renforcer leur attaque et le profil de Serhou Guirassy, l'attaquant d'Amiens, plairait en interne. L'arrière-garde rennaise devrait également faire l'objet de changements et les noms d'Axel Disasi, qui a réalisé une grande saison avec le Stade de Reims, Benoît Badiashile (AS Monaco) ou encore Mohammed Salisu (Valladolid) sont évoqués. Très actif et toujours plus ambitieux, comme le premier transfert de Rennes cet été avec Terrier, le club breton n'a donc pas fini d'animer les prochaines semaines du mercato estival.

à voir aussi Le Stade Rennais officialise l'arrivée de Florian Maurice comme directeur sportif Le Stade Rennais officialise l'arrivée de Florian Maurice comme directeur sportif