OM
André Ayew, le milieu de terrain olympien | AFP - FRANK PERRY

Marseille, une fin de match qui coûte cher

Publié le , modifié le

Entre les blessures d'André-Pierre Gignac et de Rod Fanni et l'expulsion d'André Ayew, la victoire à Lorient (1-0) pourrait coûter cher aux Marseillais dans la dernière ligne droite qui mène à la Ligue des Champions.

La 19e victoire de la saison a eu le goût de onze autres avant elle. Un succès 1-0 grâce à un but de Mathieu Valbuena. "Petit Vélo" a d'abord fait taire le Moustoir au bout d'une attaque menée par André-Pierre Gignac avant de l'énerver et de la chambrer au moment de sa sortie du terrain. Il a également été l'élément déclencheur d'une fin de match houleuse qui a vu Fabien Audard le gifler alors que les deux équipes allaient rentrer au vestiaire. "Apparemment il y a eu quelques gifles d'Audard (sur Valbuena), cela en a énervé quelques uns chez nous. Je n'ai pas trouvé très intelligent de la part  de l'arbitre de mettre un rouge (à André Ayew et Audard)", a estimé  le défenseur marseillais Rod Fanni.

"Certains" et notamment Andre Ayew qui a été expulsé en compagnie du portier breton. "Je ne sais pas exactement ce qu'il s'est passé (après le coup de sifflet  final). Il y a peut-être une mauvaise appréciation de l'arbitre car Dédé (André  Ayew) vient juste pour séparer (les joueurs). C'est ce qu'il nous a dit. Il n'y  a pas lieu de lui mettre un carton rouge là-dessus. J'espère qu'ils (la Ligue)  vont regarder les images et lui retirer ce carton", a déclaré Steve Mandanda. Du côté lorientais, on bottait en touche : "Je ne sais pas ce qu'il s'est passé, personnellement j'étais déjà rentré  aux vestiaires. Ceux qui ont vu ont vu, et s'il y a des sanctions à prendre elles seront prises", a pour sa part souligné le capitaine de Lorient, Bruno Ecuele Manga.

Des blessures qui pénalisent

Outre les expulsions, la fin de rencontre a également été marquée par des cartons jaunes symboles d'un match engagé. Trois (Gassama (Lorient), Jordan Ayew (90+2) et Barton (90+6)) lors des six minutes d'arrêt de jeu dus à la blessure d'André-Pierre Gignac. L'attaquant olympien, meilleur buteur de l'OM cette saison (11 réalisations), a d'ailleurs du sortir sur civière et a été remplacé par Morgan Amalfitano. L'attaquant a même reçu un jaune pour gain de temps, ce qu'il a regretté devant la presse au moment de traverser la zone mixte : "Je suis blessé, je prends un jaune, ce n'est pas normal, mais bon".

Concernant la blessure, il "a reçu un gros coup, une semelle sur la cheville, qui a tourné, mais il faut attendre 48 heures" avant d'en connaître la nature. Rod Fanni, sorti également prématurément dès la 57e minute a lui été touché aux ischio-jambiers. Enfin dernière nouvelle guère rassurante pour Baup et son staff, le cas Benoît Cheyrou qui a déclaré en zone mixte avoir ressenti des douleurs à une cuisse. Si l'OM a fait un pas vers la C1 en Bretagne, il pourrait en payer un lourd tribut.