Lucho Marseille
Lucho (Marseille) | AFP - Nicolas Tucat

Marseille sous pression

Publié le , modifié le

Sorti sans gloire de la Coupe de France, Marseille est attendu au tournant lors de la reprise du championnat. Le champion de France, désormais à 6 pts de la tête, ne doit pas se louper face à Bordeaux sous peine de se voir larguer dans la course au titre et de voir revenir les Girondins. Deschamps a mis les points sur les "i" et même André-Pierre Gignac a reconnu ses erreurs. La relance est donc attendue au Vélodrome où Bordeaux réussit bien.

On ne remplace pas Niang du jour au lendemain. Neuf de métier, André-Pierre Gignac ne s'attendait surement pas à souffrir autant sur le front de l'attaque phocéenne. Les passages à vide de l'OM sont aussi ceux de l'ancien toulousain. La libération est attendue en 2011. Le plus tôt sera le mieux pour l'international. "Je l'attends forcément, ce premier but au Vélodrome, et je pense qu'il me fera beaucoup de bien, a expliqué Gignac en milieu de semaine. Il ne faut pas que je force. Mais apparemment, dans mon jeu, on ressent trop que je joue contre nature. C'est à moi de m'adapter à mes coéquipiers."

Entre une défense irrégulière et une attaque en berne, Didier Deschamps a eu du travail pendant la trêve. Dans le placement et dans la mobilisation. Malgré de grosses échéances européennes, l'OM ne doit pas délaisser le championnat et la Coupe de la Ligue, trophée en défendre. La demi-finale de mercredi contre Monaco est d'ailleurs un des objectifs avoués du coach olympien qui se souvient quel rôle avait joué la victoire au Stade de France dans la dynamique du club. "Le match de mercredi est décisif car soit on va en finale soit on reste à la maison, analyse Deschamps. Dimanche, le match n’est pas décisif mais il est important surtout par rapport à la série de non victoire de la fin d’année 2010. En plus, il n’y a que deux matches de L1 en ce mois de janvier, Bordeaux et Monaco. Il faut donc prendre des points et plus que sur les dernières journées de 2010." Déjà l'heure de vérité pour l'OM.

Au pied du sapin, Bordeaux a retrouvé ses ambitions et le droit de recruter un attaquant. Presque une révolution après une année 2010 ratée dans ses grandes largeurs. En attendant un Kevin Gameiro ou un Djibril Cissé, les Girondins se veulent de retour aux affaires. Pour marquer les esprits, un résultat positif à Marseille serait le bienvenu. "Bordeaux n'a plus de temps à perdre, lâche Cédric Carrasso dans France Football de vendredi. Nous sommes à quatre points du podium, tout est encore jouable." Un regain d'ambition qui tranche avec le discours tenu depuis six mois. Bordeaux cherche un nouveau souffle et aimerait poursuivre sa belle série au Vélodrome (trois victoires lors des dix dernières années) où l'OM n'est "pas encore à 100%" selon Carrasso. Ils y parviendront certainement dans la saison mais ils sont tout de même très performants alors qu’ils ne sont pas au top", prévient le gardien formé à Marseille. C'est peut-être le bon moment pour les prendre ?