Duel aérien lors de Marseille - Montpellier
Duel entre Nkoudou et Dabo | AFP - FRANCK PENNANT

Marseille se contente d'un nul contre Montpellier

Publié le , modifié le

Après son succès à Rennes, l'OM espérait enfin confirmer devant Montpellier à domicile où il restait sur cinq matches sans victoire. Ce ne sera pourtant pas encore pour cette cette 17e journée, puisque les Marsaillais, menés deux fois au score, ont concédé un nouveau match nul (2-2). Ce petit point satisfait Montpellier mais les Olympiens ont de quoi être déçus.

Marseille s'en est remis à Rémy Cabella et à un but entaché d'une erreur d'arbitrage pour arracher un nul étalant une nouvelle fois son incapacité à gagner à la maison. Face à ses anciens partenaires, le milieu offensif a été très motivé et celui qui a créé du  danger. Son égalisation, opportuniste après un cafouillage, l'a récompensé  (48e). Enfin, dans un stade plus clairsemé que d'habitude, l'OM a eu le sort avec lui. Car c'est bien une erreur de jugement de l'arbitre, qui n'a pas vu le ballon sortir des limites du terrain avant le centre de Nkoudou, qui rend valide la reprise victorieuse de Sarr (72e).

Ninga confirme

Auparavant, Montpellier avait montré un visage plutôt offensif. Les Héraultais ont pu compter sur une nouvelle excellente performance de leur pépite tchadienne Casimir Ninga, auteur de son deuxième doublé dans la semaine (après Lyon); il a encore fait valoir sa vitesse et sa  précision devant le but. A la 32e minute il a ouvert le score en profitant d'un caviar de Boudebouz à la passe décisive, puis il a redonné l'avantage aux siens en battant Mandanda après une erreur de Rekik (56e). Mais les hommes de Courbis n'ont pas su conserver leur avantage du fait du but litigieux de Sarr. L'OM a eu chaud mais a aussi su trouver les ressources pour préserver l'essentiel et s'éviter un quatrième revers au Vélodrome où il ne parvient plus à s'imposer depuis le 13 septembre.

Réactions

Abdelaziz Barrada (milieu de Marseille):  "Je n'ai pas d'explication et personne ne comprend pourquoi nous n'arrivons pas  à gagner au Vélodrome. Il y a quand même du positif car nous arrivons encore à  égaliser. Nous avons eu droit à une soufflante de Michel à la mi-temps, il nous  a reproché notre inefficacité et nos erreurs, les comparant à nos performances  à l'extérieur, où nous sommes capable de faire des matches parfaits."
   
Bouna Sarr (buteur de Marseille): "On sauve le nul, je suis content sur le  but mais c'est tout, nous avons manqué d'efficacité offensive et défensive, il  y a inconsciemment une pression négative qui nous fait jouer à l'envers quand  on est à domicile, il faut impérativement qu'on soit plus serein."
   
Laurent Pionnier (gardien de Montpellier): "C'est une bonne chose de ne pas  avoir perdu, même si on pouvait faire mieux. J'espère que nous bonifierons ce  point en gagnant à domicile. L'arbitrage? Il ne faut incriminer personne sur ce  résultat, la goal line technology n'est faite que pour valider le but, ce n'est  pas la première ni la dernière erreur d'arbitrage, l'arbitre peut aussi faire  des erreurs."
   
Bryan Dabo (milieu de Montpellier): "Vu le contenu c'est une déception,  même s'il y a eu un manque d'agressivité dans les premières minutes qui a  failli nous coûter cher. Le Montpellier que vous avez vu n'était pas  exceptionnel, c'est le Montpellier normal. Je ne pense pas que le Vélodrome ne  fasse plus peur, quand on est sur la pelouse on sent que ça pousse et que  Marseille reste Marseille."

Christian Grégoire