Jordan Ayew - Marseille
Jordan Ayew sous le maillot olympien | AFP - PATRICK HERTZOG

Marseille remporte une cinquième victoire consécutive à Nancy

Publié le , modifié le

Quelques heures après avoir été délogé provisoirement de son fauteuil par l'Olympique lyonnais, Marseille a vite récupéré son bien en s'imposant (1-0) sur la pelouse de Nancy. C'est la cinquième victoire consécutive de l'OM qui compte désormais 15 points au classement.

Leader invaincu, Marseille se rendait à Nancy avec la volonté de faire perdurer sa série de quatre victoires consécutives. C'est chose faite, grâce à un but de Jordan Ayew, l'OM a décroché une cinquième victoire de rang. Avec 15 points au compteur, les coéquipiers d'André-Pierre Gignac comptent désormais deux points d'avance sur Lyon, son dauphin. Un début de saison en fanfare, digne d'un futur champion de France.

Elie Baup (entraîneur de Marseille): "Il y  a une très grosse première période, avec une très bonne utilisation du ballon  et des occasions. Je suis heureux pour les joueurs qui sont allés chercher les  points que nous n'avons pas volés. Les cinq victoires consécutives, on n'en a pas  parlé. On sait qu'on prend des points et qu'ils vont être importants pour la suite."

Elie Baup est toujours invaincu sur le banc de l'OM, Ligue europa et championnat confondus. L'homme à la casquette a décidément le goût des séries puisque lors de la saison 1998-1999, il avait déjà remporté les six premiers matchs avec Bordeaux. Cette année là, les Girondins avaient été sacrés champions de France (*). Marseille aura-t-il autant de réussite ?

La passe de six à Evian ?

Sur la pelouse du stade Marcel Picot l'OM a très vite donné l'impression d'évoluer à domicile, combinant avec la même aisance qu'au Vélodrome. Les Phocéens ont confisqué le cuir, confirmant leur forme actuelle, avec le meilleur début de saison de l'histoire du club. André Ayew dès la 10e min était tout près de trouver la faille mais Muratori sauvait miraculeusement sur sa ligne. C'était ensuite Gignac qui s'illustrait. Un festival offensif plus ou moins maîtrisé (15e, 21e, 23e, 38e, 69e) sans toutefois trouver la faille.

Marseille appuyait sur l'accélérateur et mettait une pression de tous les instants sur la défense nancéenne mais manquait de précision dans le dernier geste. Face à une telle pression, les hommes de Jean Fernandez avaient bien du mal à exister, donnant plutôt l'impression de chercher à tenir le match nul. Sans jamais se montrer vraiment dangereuse, la plus mauvaise attaque du championnat affichait ses faiblesses.

La délivrance pour Marseille arrivait finalement en seconde période. Un but que l'on devait entièrement à la famille Ayew. André centrait parfaitement pour son frère Jordan qui marquait de la tête (53e). L'OM confirmait sa tendance à marquer en seconde période. C'était en effet leur septième but sur huit marqué en deuxième période. Une réalisation qui offre une victoire courte mais précieuse pour Elie Baup. Marseille continue son sans faute. Son prochain rendez-vous sera tout aussi abordable, face à Evian TG. Pour la passe de six ?

Réaction

Jean Fernandez (entraîneur de Nancy): "Marseille est plus fort que nous. Le souci, c'est la façon dont on a disputé la première période. On avait un déséquilibre dans l'équipe, surtout en première période. Il n'y a donc pas eu photo entre eux et nous. C'était déjà un miracle d'arriver à la pause sur un score nul et vierge. Ils ont été plus forts sur le plan individuel et collectif, on avait toujours un temps de retard sur le porteur du ballon. Ils ont eu beaucoup d'occasions de buts mais ont été maladroits en première période. Maintenant on va essayer de faire notre bonhomme de chemin dans ce championnat, tout en sachant que ce sera difficile."

(*) Avec 15 points en cinq matchs, l'OM a ainsi rejoint dans l'histoire Monaco, Bordeaux et Metz, les trois équipes précédentes à avoir réussi des débuts aussi tonitruants.