Marseille à nouveau prétendant au titre

Marseille à nouveau prétendant au titre

Publié le , modifié le

La remontée fantastique de Marseille se poursuit. 19e après la 6e journée avec seulement 3 points, l'OM est désormais 5e à seulement deux points de la troisième place occupée par Lille. En course sur les tous tableaux, Marseille s'est forgé une organisation collective solide et une confiance à toutes les épreuves. Suffisant pour rêver du titre?

Deux victoires références

Il y a des moments clés dans une saison. La fameuse victoire référence. Pour l'OM, il y a eu deux victoires référence coup sur coup. Au sortir d'une défaite frustrante face à l'Olympiakos en Ligue des champions (0-1), la dernière défaite en date, Marseille colle une vraie fessée à Paris (3-0). Mené 2-0 à Dortmund, les Marseillais ont réalisé l'exploit de gagner 3 à 2 grâce à une frappe exceptionnelle de Mathieu Valbuena. Depuis, l'équipe dégage une force mentale et une confiance impressionnantes.

Du coup, les Olympiens restent ainsi sur 7 victoires de rang (4 en championnat, 3 dans les Coupes) et a pris 2,3 points de moyenne depuis la 6e journée. Mieux, l'OM compte dix victoires et un nul toutes compétitions confondues et apris 30 points sur 30 possibles depuis octobre. La C1 est dans le viseur et le titre de plus en plus jouable. A neuf points du PSG et avec 17 journées encore à disputer, Didier Deschamps n'a pas renoncé : «On va se mêler à la bataille». 

Deschamps a trouvé son équipe

Un temps en difficulté (15 buts encaissés lors des 14 premières journées, l'arrière garde marseillaise a la 2e défense de Ligue 1. L'éclosion du jeune Nkoulou a . Plus équilibrée, la défense olympienne var récupérer Souleymane Diawara (CAN) et Mbia (blessure). De quoi apporter un peu densité physique et de concurrence. La défense fonctionne car toute l'équipe est concernée pour imposer une pression athlétique comme lors de la deuxième mi-temps à Rennes (1-2).

Loïc Rémy, 9 buts en Ligue 1, et Mathieu Valbuena, meilleur passeur du championnat avec 11 passes décisives, sont les atouts de l'attaque marseillaise. Le premier a franchi un cap cette saison. Rapide, il provoquer, crée et marquer. Le second a enchaîné depuis deux mois des prestations solides. Il a épuré son jeu pour aller vers plus d'efficacité. L'éclosion de Morgan Amalfitano est une bonne surprise après quelques semaines d'adaptation. Il percute, passe et marque. Un profil complet. Et dire que les frères Ayew, André et Jordan, sont absents pour cause de la CAN avec le Ghana. André-Pierre Gignac devrait revenir dans les prochaines semaines. Le départ quasi-certain de Lucho vers Porto pourrait être compensé par l'arrivée de Silvestre Varela, un milieu international portugais qui évolue à Porto.

Un calendrier démentiel

La réussite marseillaise risque d'être un casse-tête pour Didier Deschamps. L'OM est en course dans les quatre compétitions: Ligue 1 (réception de Lyon dimanche), Coupe de la Ligue (réception de Nice mercredi en demi-finale), Coupe de France (déplacement à Bourg-Peronnas en huitième) et Ligue des champions (l'Inter Milan en huitième). Pour l'instant, l'effectif est épargné par les blessures et le coup de mou mais le surmenage guette.

Les Marseillais tentent de rattraper un départ raté en Ligue 1 (3 points lors des 6 premières journées). Avec 37 points, les joueurs marseillais font pour la première fois depuis le début de la saison une incursion dans le top 5, chassant au passage leur adversaire du jour, et restent à deux points du podium. Le premier objectif est d'assurer une participation à la Ligue des champions en accrochant la deuxième place. Le titre? Il faudra compter sur des faux pas de Paris et de Montpellier. Dès dimanche, Marseille jouera la 4e place avec Lyon. "On est encore que cinquième mais on va se battre jusqu'au bout dans la course à la Ligue des champions", a dit Deschamps.

Mathieu Baratas