Marseille, l'embellie se poursuit

Marseille, l'embellie se poursuit

Publié le

Avec 15 buts sur ses deux derniers matchs, l'attaque marseillaise est irrésistible en 2018. Porté par un Florian Thauvin impérial, bien aidé par des milieux décisifs, l'OM tourne à plein régime.

Certains diront que ce n'était "que" Bourg-en-Bresse, actuel 18e de Ligue 2, et Metz, lanterne rouge de Ligue 1. Il n'empêche. Passer 15 buts en deux matchs, même face à une faible opposition, n'est pas donné à tout le monde. Marseille, qui a étrillé Metz (6-3) vendredi avant d'humilier Bourg-en-Bresse mardi (9-0) en Coupe de France, a changé.

Du début de la saison à 2018, Marseille a marqué 48 buts en 29 matchs, soit une moyenne d'1,6 buts par match. Depuis le début de l'année, les Phocéens ont marqué 27 buts en 8 matchs, soit une moyenne de 3,37 buts par match ! Une autre équipe.

Une attaque irrésistible qui s'installe parmi les meilleures armadas du Vieux Continent : seul le Paris Saint-Germain et sa MCN fait mieux que Marseille en championnat en 2018 (17 buts contre 15). Les Phocéens marquent autant que Barcelone, le Real et la Lazio, et même plus que Manchester City, incontestable leader de Premier League. Impensable en début de saison.

Sans goleador mais pas moins fort

D'autant que Marseille ne dispose pas d'une paire de goleadors comme peuvent l'avoir le PSG (Cavani / Neymar) ou Barcelone (Messi / Suarez). Si Florian Thauvin s'est imposé comme l'homme fort de l'attaque phocéenne cette saison (13 buts et 10 passes en 24 matchs, 5 buts en 2018), l'attaque jaillit de partout : 8 joueurs ont marqué au moins 3 buts cette saison.

Si Morgan Sanson (7 buts) et Cliton N'Jie (6 buts)  marquent régulièrement depuis le saison, Valère Germain (6 buts) et Konstantinos Mitroglou (3 buts), en difficulté à leur arrivée, ont retrouvé des couleurs ces dernières semaines.

En un peu plus d'un an, Rudi Garcia a transformé en profondeur l'attaque marseillaise. Une saison d'adaptation avant l'envolée. Cette saison, Marseille a déjà marqué presque autant de buts (53) en 24 matchs qu'en 38 l'année dernière (57) ! 

Mitroglou, enfin l'éclaircie ?

L'OM a-t-il besoin d'un un numéro 9 décisif, comme devait l'être Mitroglou, arrivé cet été en fin de mercato ? Au vu des chiffres évoqués plus haut, le doute est permis. En disgrâce pour son faible rendement (3 buts en 13 matchs avec l'OM), le Grec joue peu. Avec un but face à Metz et un triplé en Coupe de France, l'ancien joueur de Benfica a-t-il enfin lancé sa saison ? En tout cas, Luiz Gustavo y croit : « Je suis aussi très content pour Mitroglou, car il va nous aider d’ici la fin de la saison. C’est très important », a déclaré le milieu brésilien à La Provence. Pour la passe de trois face à Saint-Etienne vendredi (20h45) ?

France tv sport @francetvsport