Clinton Njié a ouvert le score face à Rennes
Clinton Njié a ouvert le score face à Rennes | CréditFRANCK PENNANT / AFP

Marseille, intraitable au Vélodrome, s'impose logiquement face à Rennes

Publié le , modifié le

L'Olympique de Marseille a signé une troisième victoire consécutive à domicile en prenant la mesure de faibles rennais (2-0). Clinton Njié, aligné en l'absence de Bafé Gomis, et un bijou de Thauvin permettent à l'OM de revenir à hauteur de Saint-Etienne avec 39 points. Rennes, qui n'a pas gagné depuis le 4 décembre, reste englué dans le ventre mou.

Le match : l'OM fait le break en cinq minutes

Sans Gomis mais avec Clinton Njié, sans Fanni et Sakai mais avec Zambo Anguissa et Sertic alignés en défense... Le onze bricolé par Rudi Garcia était loin de donner des certitudes aux supporters olympiens au moment de recevoir Rennes au Vélodrome. Pourtant, une semaine après la copie piteuse rendue à Nantes, l'Olympique de Marseille a livré un match propre et maîtrisé dans les grandes largeurs face à des Rennais trop brouillons offensivement pour espérer repartir du Vélodrome avec un bon résultat.

Si les imprécisions marseillaises aussi bien devant le but de Costil (3e, 10e, 20e) comme devant leur propre surface - à l'image de cette mésentente entre Rolando et Pelé qui dont aurait pu profiter Giovanni Sio (23e) - ont rythmé le premier acte, l'OM a accéléré en début de deuxième période pour faire la différence. Après deux alertes signées Payet (52e, 55e), Clinton Njié libère le Vélodrome en profitant d'un contre favorable pour dégainer une frappe sèche du droit au premier poteau pour tromper Costil (59e).

L'OM a fait le plus dur et peut laisser place aux artistes. Morgan Sanson, encore très bon cet après-midi, gratte un ballon dans le rond central puis talonne pour Thauvin qui envoie un missile dans le petit-filet de Costil (64e) pour permettre aux hommes de Rudi Garcia de gérer tranquillement la fin de match. Yohann Pelé assurera l'essentiel devant Said (70e) puis Prcic (74e) pour conserver le score et permettre à l'OM de signer une troisième victoire consécutive à domicile en Ligue 1. Bon pour le moral à une semaine de recevoir le Paris Saint-Germain.

Le joueur : Clinton Njié répond présent

Sans Bafé Gomis, auteur de pratiquement 50% des buts de l'OM cette saison, Rudi Garcia avait choisi Clinton Njié plutôt que Rémi Cabella ou Bouna Sarr pour mener l'attaque marseillaise. Généreux dans les efforts,l'attaquant s'est d'abord montré maladroit, voyant son lob de l'intérieur du pied mourir au pied du poteau de Benoit Costil en début de match (2e). Sans réussir à se créer énormément d'opportunités, l'ancien lyonnais a fait souffrir l'arrière-garde rennaise par son jeu en profondeur et a débloqué le score tout en spontanéité à l'heure de jeu. De quoi se rassurer après plus deux mois sans jouer.

La mauvaise série : Rennes n'arrive plus à gagner

Le goût de la victoire, les Rennais ne savent plus ce que c'est. Depuis la victoire face à Saint-Etienne le 4 décembre dernier, Rennes ne met plus un pied devant l'autre. Sur une série de cinq nuls consécutifs, les Bretons n'ont pas proposé grand chose cet après-midi pour espérer accrocher de nouveau le wagon de tête. Les hommes de Christian Gourcuff pourrait même basculer dans la deuxième partie de tableau à la fin de cette 26e journée et finir cette saison avec l'oeil dans le rétro plutôt que vers le haut de tableau.

Mathieu Aellen