André-Pierre Gignac
L'attaquant marseillais André-Pierre Gignac | THIERRY ZOCCOLAN / AFP

Marseille en profite, pas Lyon

Publié le , modifié le

L'OM a souffert mais s'est finalement imposé à domicile face à Troyes (2-1), revenant ainsi à trois points de Lyon, qui avait laissé passé un peu plus tôt l'occasion de rejoindre le PSG en tête du classement après son match nul sur la pelouse de Brest (1-1) dimanche pour le compte de la 27e journée de Ligue 1.

Une minute. Voilà le temps qu'il aura fallu à l'OM pour renverser une situation qui paraissait compromise face à Troyes, lanterne rouge de Ligue 1 et qui avait ouvert la marque peu après l'heure de jeu. Finalement, grâce à deux buts de Nkoulou et Gignac coup sur coup, c'est bien Marseille qui réalise la bonne opération de la journée en reprenant sa troisième place et en grappillant des points sur le PSG, qui ne compte plus que cinq points d'avance.  

L'OM a été largement dominateur mais de manière stérile, sans avoir  pléthore d'occasions nettes, et s'est même fait peur après l'ouverture du score de Marcos (70e). Marseille, qui restait sur deux revers de suite à Paris, en championnat et  en Coupe de France, assure l'essentiel, face à une équipe de l'Estac tombée samedi à une 20e place que lui avait abandonnée Nancy (vainqueur 2-1 à Sochaux).

Lyon se prend les pieds dans le tapis 

L'entraîneur parisien Carlo Ancelotti avait expliqué la défaite de ses joueurs samedi par le mauvais état de la pelouse champenoise, entre autres. Rémi Garde, son homologue lyonnais, serait aussi en droit d'avancer cette explication, mais il devrait surtout regretter le début de match catastrophique de son équipe.

Lyon, qui restait sur deux larges victoires en championnat, a en effet connu un sérieux coup d'arrêt en Bretagne. Menés au score dès la 8e minute par un but de Chafni, une frappe à ras de terre au premier poteau après un jeu à trois avec Jonathan Ayité et Magaye Gueye, après que ce dernier eut déjà fait passer un premier frisson (4), les Lyonnais prrivés de Gonalons, blessé, et dominés dans l'impact et imprécis techniquement, auraient même pu encaisser un deuxième but dans le premier quart d'heure si Ayité n'avait pas trop croisé sa frappe.

Makonda marque contre son camp 

Les hommes de Garde, longtemps malmenés, ont effectué une seconde période de meilleure facture, et s'en sont malgré tout très bien sortis en égalisant à la faveur d'un but par Makonda contre son camp, qui déviait dans ses cages un centre-tir de Lisandro (53e). Les Brestois sont mieux entrés dans le match et ont tenu la dragée haute à des Lyonnais bien protégés par leur gardien Vercoutre et qui ont surtout poussé en fin de seconde période face à des Brestois fatigués, mais sans parvenir à faire basculer le match.

Les Lyonnais reviennent certes à deux longueurs des Parisiens, battus samedi à Reims (1-0), mais ils ont surtout lâché deux points dans la course au titre à Francis-Le Blé, où Brest restait sur cinq défaites et un nul (dernière victoire le 17 novembre, 3-0 contre Bastia), et où Marseille (2-1) et le PSG étaient venus l'emporter en décembre. Ils n'ont toujours pas gagné à Brest depuis le retour des Bretons dans l'élite il y a près de trois ans (1-1 chaque fois) et devront désormais rattraper ces points perdus dimanche prochain à Gerland contre l'OM dans un choc qui sera aussi crucial pour la course à la Ligue des champions.

Résultats Ligue 1

Classement Ligue 1

Christian Grégoire