L1 Marseille Niang joie 022010
L'attaquant de l'OM Mamadou Niang | AFP-Julien

Marseille doit se relancer

Publié le , modifié le

Perdant surprise contre Caen lors de la première journée (2-1), Marseille se déplace à Valenciennes dans l'espoir de décrocher sa première victoire, et enfin lancer sa saison. Saint-Etienne, après sa déconvenue parisienne (3-1), dispute la victoire à Sochaux, un adversaire à sa portée. Auxerre et Lorient, qui s'étaient quittés sur un score de parité (2-2), affrontent respectivement Brest et Nice. En raison d'une pelouse inondée, Monaco - Montpellier a été reporté.

Un faux pas, mais pas deux. L'OM, tenant du titre et donné comme le principal favori à sa propre succession sur le trône de la L1, ne doit pas traîner en chemin. Défaits contre une équipe caennaise sans complexe pour leur première sortie au stade Vélodrome, les hommes de Didier Deschamps doivent se remobiliser. Ils se rendent à Valenciennes où les Nordistes n'avaient pu s'adjuger la victoire face aux Niçois. Les Marseillais ont donc intérêt à réajuster leur niveau de jeu s'ils veulent croire à une embellie. Car même en août, un mistral d'un nouveau genre souffle sur le camp olympien. Et les moins ancrés au sol pourraient s'envoler vers d'autres horizons. A Nungesser, Mamadou Niang, proche d'un départ vers Fenerbahçe, revêtira probablement pour la dernière fois le maillot marseillais. Rien n'est moins sûr concernant Hatem Ben Arfa, dont le prêt à Newcastle pourrait être avorté. Comme l'explique Mathieu Valbuena, la défaite normande a "mis une claque" aux Marseillais. A eux, samedi, de ne pas tendre l'autre joue.

Saint-Etienne aussi s'est fait secoué lors de l'ouverture du championnat. Battus 3 à 1 contre une solide équipe parisienne, les Stéphanois accueilleront dans leur chaudron Sochaux, une formation qui, en dépit de sa victoire contre Arles-Avignon (2-1), a montré qu'elle reste fragile. En corrigeant leur traditionnelle largesse défensive et, avec de la réussite sur le front de l'attaque, les protégés de Christophe Galtier ont de quoi faire bouillir le chaudron. Avec, peut-être, les Doubistes en prime…

Monaco sous les eaux, Nancy pour une première

La Mosson était à Louis-II samedi. Du coup pas de choc entre Monégasques et Montpelliérains mais une pelouse complètement inondée et un match reporté à une date ultérieure. Pas très loin de là, Lorient a eu plus de chance en se rendant à Nice avec l'idée de fêter, comme les Aiglons, son premier succès de la saison. Les Rennais, eux, testeront le terrain synthétique flambant neuf de Nancy avec l'ambition de contrarier les plans des Lorrains, en quête de leur deuxième succès de la saison. Les Bretons peuvent compter sur leur sentinelle Yann M'Vila, auteur d'une prestation probante avec les Bleus face à la Norvège, malgré la défaite. Lanterne rouge anecdotique, Brest reçoit Auxerre, une équipe qui a laissé filer les trois points face aux obstinés Lorientais. Le promu a à cœur de triompher devant son public à Francis-le-Blé, qui affichera complet pour l'occasion. Entre espoir et confirmation, la deuxième journée se veut prometteuse.

Par Rayan Ouamara