Lucho Marseille
Lucho (Marseille) | AFP - Nicolas Tucat

Marseille devant l'obstacle rennais

Publié le , modifié le

Les champions en titre marseillais reçoivent Rennes, samedi, lors de la onzième journée de Ligue 1. Ceci avec en ligne de mire pour les deux équipes la possibilité d'occuper la tête du championnat. Un point sépare les deux formations qui se présentent avant ce "choc" avec la même différence de buts de sept unités. A noter également un duel inattendu de haut de tableau entre Brest et St-Etienne.

"Rennes a un très bon potentiel, comme l'an dernier où ils avaient été très bons, avec des qualités de puissance et de vitesse", note Didier Deschamps, l'entraîneur marseillais. "Cette équipe n'a pas volé ses points et est première de la classe. Rennes fait partie des bons clubs français, toujours dans le premier tiers du championnat, et fait partiedes clubs candidats à jouer l'Europe." Les Marseillais, qui enchaînent les bons résultats sans forcément convaincre dans le jeu, devront se méfier de l'attaque bretonne qui enregistre le retour de l'avant-centre colombien Victor Montano. "Rennes est une équipe qui aime jouer et cela va changer leur animation offensive", estime Deschamps. Malgré un début de saison poussif, les Marseillais viennent de se qualifier pour les quarts de finale de la coupe de la Ligue en battant Guingamp en Bretagne, sur le score de 1-0, et occuperaient samedi la tête du championnat en cas de victoire sur les Rennais.

"C'est encore long et il faut prendre le plus de points possible. On verra dans la ligne droite et il reste beaucoup de virages", prévient Didier Deschamps. "C'est une partie importante qui sera particulièrement difficile mais qu'il va falloir gagner. Je préfère être en tête car si on gagne on ne dépendra plus que de nous-mêmes", espère de son côté le milieu de terrain argentin Lucho Gonzalez. "Nous avons beaucoup de matchs ce mois-ci et les victoires aident à aller de l'avant." Didier Deschamps devrait pouvoir compter sur le retour de Mathieu Valbuena, forfait à Guingamp, et de Stéphane Mbia, sorti sur blessure en cours de rencontre. En revanche, Edouard Cissé sera absent, victime d'une élongation à la cuisse droite.

De son côté, Auxerre affronte Nice. L'AJA doit confirmer après son succès au Parc des Princes contre le PSG (3-2). Auxerre s'est mis en confiance avec sept buts  inscrits lors de ses deux derniers matches en comptant le 8e de finale de Coupe de la Ligue facilement gagné devant Bastia (4-0). Nice, qui reste sur un défaite à Lens (1-0), est confronté  à une liste d'absents conséquente, entre blessés et suspendus. Brest - Saint-Etienne : Voilà un choc inattendu entre le 4e et le 3e. La surprise vient  de Brest, le promu qui détonne, vainqueur à Bordeaux (2-0) le week-end  précédent. Les Verts, eux, n'ont plus gagné en championnat depuis le 25 septembre et le 100e derby sur Lyon (1-0). Mais ils se sont refait une santé au détriment de Bordeaux en 8e de finale de la Coupe de la Ligue (1-0).
      
Nancy accueille Caen. Les hommes de Pablo Correa, qui fêtera son 300 match sur le banc nancéiens a enfin mis un terme à sa malédiction à domicile en dominant Lorient lors de la dernière journée (1-0). Mais sa  situation au classement, à deux points du premier relégable, n'est toujours pas enviable. La dernière victoire de Caen, toutes compétitions confondues, remonte au 22 septembre et un 16e de finale de Coupe de la Ligue contre Arles-Avignon (1-0). Arles-Avignon se déplace à Lorient. Lanterne rouge, Arles-Avignon est  invaincu depuis deux matches et c'est un petit miracle avec deux premiers points en championnat pris contre Brest (0-0) puis Lyon (1-1). Lorient devra de son côté gérer la fatigue après un 8e de finale de Coupe de la Ligue perdu aux tirs au but contre Monaco en milieu de semaine.

La semaine a été agitée pour Lyon entre le nul  peu glorieux récolté à Arles-Avignon (1-1), l'élimination à domicile en 8e de finale de la Coupe de  la Ligue contre le PSG (1-2 a.p.) et, dans la foulée, l'annonce du maintien de Claude Puel à son poste. Ouf ! L'OL, qui ne faisait pas de la Coupe de la Ligue  une priorité, peut revenir aux fondamentaux, le championnat et la Ligue des  champions. Une victoire contre Sochaux permettrait - peut-être- de se  réconcilier avec le public à Gerland, qui dresse toujours des banderoles "Puel  démission", et permettrait surtout de s'éloigner d'une zone de relégation, à  seulement trois points derrière.

Gilles Gaillard