La défense marseillaise trop courte
La défense marseillaise trop courte | GERARD JULIEN / AFP

Marseille dans le dur, Montpellier et Lille à l'arrêt

Publié le , modifié le

Au Vélodrome, Marseille n'y arrive plus. Face à Toulouse (0-1), l'OM a perdu des points dans la course à l'Europe. Les cadors ont connu une soirée difficile. Le leader Montpellier arrache le nul à Dijon (1-1). Lille rate le coche face à Auxerre (2-2) après avoir mené 2-0. Saint-Etienne chute à domicile face à Evian (0-2), Bordeaux face à Nice (1-2). Lyon s'incline à Nancy (0-2). Sochaux arrache le nul face à Valenciennes (1-1). Paris peut reprendre la tête dimanche

Le leader s'en sort bien

Drôle de soirée. Aucune équipe de tête n'a profité du faux pas de la concurrence. Sans son meilleur buteur Giroud (suspendu) et son meneur Belhanda (cuisse), le leader Montpellier a balbutié son football sur la pelouse de Dijon. Les promus ont ouvert la marque par Kakuta (66e). Les Héraultais qui n'ont pas perdu en Ligue 1 en 2012 (5 victoires et 1 nul) ont arraché le nul sur un coup franc prolongé de la tête par Tinhan (88e) et conserve deux points d'avance sur Paris qui reçoit Ajaccio dimanche."Vu la physionomie de la rencontre, c'est plutôt un bon point", s'est satisfait l'entraîneur de Montpellier René Girard.  En cas de victoire, le PSG reprendra la tête. Le bilan de la soirée est donc mitigé pour Montpellier mais tout le monde  ne peut pas en dire autant.

Les "gros" coincent

Didier Deschamps (entraîneur de  Marseille): "On n'a pas répondu présent ce soir.Toulouse mérite sa victoire,  avec de la densité et de l'agressivité. Autant à Brest, j'étais très déçu,  aujourd'hui, il y a trop de manques pour espérer la victoire au bout."

Les deux "olympiques" ont ainsi passé un terrible samedi et ont raté l'occasion de rapprocher de la troisième place et la qualification pour le tour préliminaire de la Ligue des champions. Sans énergie, sans imagination et sans Valbuena (cuisse) et Rémy (ischio-hambiers), Marseille a cédé face à Toulouse, l'un de ses habituels bourreaux. Toulouse, qui lors des cinq dernières années s'est imposé deux fois et a fait trois fois match nul à Marseille, a fait la différence sur un corner dévié de la tête par Abdennour (66e). Une nouvelle contre-performance à domicile après les deux nuls face à Lyon (2-2) et Valenciennes (1-1).

Hugo Lloris (gardien de l'OL): "Par rapport à ce qu'on propose depuis le  début de la saison, je pense qu'on est à notre place."

Autre mauvaise soirée: celle de Lyon qui s’est incliné à Nancy (2-0) qui lors de ses quatre derniers matches  n'avait pris qu'un point et n'avait pas inscrit le moindre but. L'OL reste désormais sur cinq matches sans victoires (2 nuls et 3 défaites). Pas brillant pour les clubs en course pour une quart de finale de Ligue des Champions mais pas catastrophique car Lille et Saint-Etienne n'en ont pas profité.

Lille et Saint-Etienne ratent le coche

Rudi Garcia (entraîneur de Lille): "C'est un vrai sentiment de gâchis. On  mène 2-0, on a bien géré la supériorité des Auxerrois. Et puis, on a manqué de  rigueur et d'intelligence. On est les premiers fautifs."

Lille n'a pas réussi à distancé ses poursuivants. Pourtant, Eden Hazard a marqué sur coup-franc face à Auxerre (34e) avant de récidiver sur pénalty (63e). Réduit à dix après l'expulsion de Cetto pour deux jaunes (41e), Lille a parfaitement gérer face aux Bourguignons, aussi réduit à dix après l'expulsion de Le Tallec (68e). A 2-0 à 10 contre 10, le Losc a baissé de rythme est laissé et les Auxerrois sont revenus une première fois au score par Sahar (80e) et Hengbart (84e). Un bon point pour les hommes de Fournier toujours relégables.

Battu par Evian (0-2), Saint-Etienne garde sa 4e place grâce aux contre-performances conjuguées de ses poursuivants immédiats. Mais les Verts ont perdu l’aura qu’ils commençaient de retrouver auprès de leurs supporters. En n’étant incapables, sur leur pelouse, de dompter des promus, ils ont perdu l’occasion de faire un écart au classement et surtout, ont montré toutes leurs limites pour espérer accrocher l’Europe. Du coup, Toulouse et ses jeunes fait la bonne opération de la soirée en remontant à la hauteur des Verts et vise un accessit. "si on peut terminer 5e, 6e et même 4e, soit mieux  que l'an dernier (8e), on ne se gênera pas", a dit l'entraîneur  toulousain Alain Casanova.

Les petits se rebiffent

Evian-Thonon-Gaillard a réussi le coup parfait en allant s'imposer logiquement (2-0) à Geoffroy-Guichard. C'est la première victoire à l'extérieur de la saison pour des Savoyards entreprenants grâce à des buts de Moncongu (38e) et Sagbo (90e+2). Une victoire capitale en vue du maintien comme celle de Nancy face à Lyon grâce à des buts de Puygrenier (66e) et Bakar (74e). Les Lorrains ne sont plus relégables.

Valenciennes a pensé avoir fait le plus dur en ouvrant la marque à Sochaux, mal en point au classement. L'attaquant nordiste Grégory Pujol a conclu un contre limpide (69e). Un but qui a réveillé les locaux. La frappe de Corchia est déviée dans les buts par le défenseur valenciennois Isimat-Mirin (77e). Un bon point au final mais Sochaux reste dernier.

Un temps dernier, Nice continue sa remontée au classement à Bordeaux (1-2). Les visiteurs ont réalisé une première période parfaite grâce à des buts de Monzon sur pénalty (19e) après une faute de Ciani sur Mounier et de Guié Guié (39e). Plus agressifs, le Azuréens ont résisté à la pression girondine et n'ont cédé qu'une fois sur une frappe de Planus (67e). Avec ces trois points Nice sort de la zone de relégation. Un coup d'arrêt pour les Girondins après douze matches sans défaite à domicile.

Mathieu Baratas