Thauvin frappe Marseille Angers
Florian Thauvin (Marseille) a mis un doublé contre Angers | BERTRAND LANGLOIS / AFP

Marseille confirme son embellie

Publié le , modifié le

Marseille n'a jamais tremblé face à Angers lors de la 29e journée de Ligue 1. Depuis la claque face au PSG (1-5), l'OM a retrouvé ses esprits et une attaque conquérante. Vendredi, les Olympiens ont stoppé la belle série d'Angers, qui restait sur quatre victoires d'affilée, par une victoire nette 3-0. Thauvin s'est offert un doublé (9e, 20e) et Cabella a inscrit son 2e but de la saison (77e). Les Phocéens occupent la 5e place de la Ligue 1 en attendant le déplacement de Bordeaux à Monaco samedi.

Pendant que Paris pense ses plaies après sa désillusion catalane, Marseille a cicatrisé les siennes. Le 4-1 à Lorient avait déjà fait du bien. Cette fois, la nouvelle large victoire sur Angers 3-0 a mis des sourires sur les visages olympiens. Et voilà l'OM sur la 5e marche de la Ligue 1, son objectif de fin de saison. Tout s'est déroulé sans accroc malgré l'absence prolongée de Bafé Gomis. Sans son meilleur buteur (16 buts), Marseille peut compter sur un Florian Thauvin décisif. L'attaquant phocéen a signé ses 9e et 10e buts (9e, 77e) dans une position de 9 assez inhabituelle mais efficace. En outre l'efficacité progresse, comme l'a demandé Rudi Garcia, puisque son équipe a marqué sur ses deux premiers tirs cadrés, et la différence de but, malmenée par le 5-1 contre le Paris SG, remonte: +5. Enfin cette fois l'OM n'a pas concédé de but, même si Yohann Pelé a eu du travail.

  • Le film du match

Le film du match

L'OM a vite ouvert le score par Florian Thauvin (9), sur une combinaison maline avec Dimitri Payet, mise au point en quelques mots échangés la main devant la bouche. "Flotov" est passé derrière "Dim", qui lui a décalé le ballon pour une frappe puissante. Après une première cohabitation houleuse (2014-2015), les deux demis offensifs se découvrent une complicité fructueuse. Le finaliste de l'Euro-2016 a aussi servi le but du break à Cabella, en profondeur, lançant l'ex-Montpelliérain vers un face à face gagné avec Michel (20). Dans la foulée, Yohann Pelé a réussi les arrêts qu'il fallait. D'abord d'une main ferme devant Karl Toko-Ekambi (22), puis deux coup sur coup devant un retourné en pleine surface de Famara Diedhiou puis Toko (36), le gardien marseillais a empêché le SCO de croire à une petite "remontada". A l'a pause, le public marseillais a taclé le PSG. Le virage Nord avait choisi de détourner le slogan du PSG avec un moqueur: "6-1 rêvons plus grand". Pendant ce temps sur la pelouse, l'OM continuait de maîtriser son sujet. Maxime Lopez (36), de retour dans l'équipe après avoir été remplaçant à Lorient, puis Thauvin (48), déjà, ont eu des balles de 3-0 avant que ce dernier ne profite d'un bon travail de Clinton Njie et Morgan Sanson pour clore le score (77). C'est dur pour le SCO, entreprenant jusqu'au bout par Diedhiou (68) ou Nicolas Pepe (76), mais l'OM avait besoin de laver le 5-1 infligé par le PSG. Il peut maintenant chasser un autre 5.

  • La décla :  "​Le score est sévère" 

La décla :  "​Le score est sévère" 

Stéphane Moulin (entraîneur d'Angers) : "Quatre tirs cadrés trois buts, c'est une bonne statistique, leur victoire est logique, mais le score est sévère. On savait qu'ils avaient des qualités individuelles offensives, le danger est venu de partout. Je ne vais pas faire un couplet sur l'arbitrage, mais il n'y a pas faute sur le premier coup franc. Mais il (Thauvin) met un but magnifique. On a le sentiment qu'on a eu notre chance et qu'on l'a laissée passer, c'est incroyable qu'avec sept tirs cadrés on ne marque pas un but. Mais ils ont cette capacité à faire tourner le ballon, on s'épuise beaucoup pour aller le récupérer. Il n'y a pas dans toutes les équipes des Payet, des Thauvin, ou Sanson en pleine éclosion, Rémy Cabella... des joueurs de talent. Ils ont une belle armada, avec un (Bafétimbi) Gomis qui n'est pas là en plus. Ils vont finir 6e ou 5e, voire 4e."