Marseille-Bastia et Lorient-Bordeaux
Marseillais, Bastiais, Bordelais et Lorientais auront tous un enjeu important ce soir. | AFP

Marseille-Bastia et Lorient-Bordeaux, à la croisée des luttes

Publié le , modifié le

L’AS Monaco est championne de France, depuis mercredi soir et sa victoire sur Saint-Etienne (2-0), mais la Ligue 1 est loin d’avoir rendu son verdict final. C’est notamment le cas en ce qui concerne la lutte pour la 5e place, qualificative pour la Ligue Europa, et celle pour le maintien. Dans ce cadre, deux affiches seront particulièrement intéressantes : l’une opposant Marseille (5e) à Bastia (19e) et l’autre confrontant Lorient (18e) à Bordeaux (6e).

Deux matches pour deux enjeux complètement opposés : le droit de rester parmi l’élite française mais aussi le droit de rejoindre à nouveau le gratin européen.

« Ils vont avoir les crocs et nous aussi »

Aujourd’hui, l’Olympique de Marseille est en position de force après son nul obtenu au Matmut Atlantique il y a une semaine (1-1). Avec un point d’avance et une série de dix matches sans défaite (5 victoires, 5 nuls), les Marseillais ont aussi la confiance : « Il n’y a pas de pression négative, on est sur une bonne spirale » indique le Phocéen Maxime Lopez.

Pourtant un nul ne suffira pas face aux Corses si Bordeaux venait de son côté à s’imposer à Lorient. Le jeune milieu, comme ses partenaires, le savent : ils ont les cartes en mains. « Ce sera un gros match, Bastia joue sa peau et nous l’Europe. Dans un stade qui va être encore plein, ils vont avoir les crocs et nous aussi » avoue-t-il.

Bastia se battra de son côté avec l’énergie du désespoir et, point important, a même récupéré pour ce match son international des moins de 20 ans, Allan Saint-Maximin, pourtant sélectionné pour le Mondial de sa catégorie qui commence ce week-end.

Désavantage Bordeaux

Et du côté du Moustoir, Lorientais et Bordelais auront eux aussi les crocs à coup sûr. Sauf que pour Bordeaux, dans sa lutte pour l’Europe, rien ne va dans le bon sens. Les Bordelais ont du retard sur l’OM mais devront surtout se produire à l’extérieur. Et pas n’importe quel match à l’extérieur : sur le synthétique de Lorient, un terrain où les Girondins ne se sont plus imposés depuis 2012 !

C’est pourtant simple : « Il n’y aura pas de calculs à faire, il faudra gagner ce match, le dernier de la saison en attendant un faux-pas de Marseille », confie le milieu bordelais Younousse Sankharé. Surtout que Lorient jouera son va-tout sans avoir non plus la pleine maîtrise de son destin : barragistes pour le moment, les Merlus ont besoin d’un résultat positif et d’une défaite caennaise et/ou dijonnaise pour s’en sortir.

Rien que pour ces deux matches, cette fin de saison est palpitante et c’est tant mieux pour le rayonnement du championnat à l’international. Avant que Marseille ou Bordeaux ne tente de le faire briller un peu plus…

Adrien Fonteneau @Adri_Fntn