Bafé Gomis
Bafé Gomis, buteur sifflé face à Nancy | BORIS HORVAT / AFP

Marseille : Bafé Gomis veut s'expliquer avec les supporters marseillais

Publié le , modifié le

Sifflé par une partie du Vélodrome cet après-midi lors de la victoire de l'Olympique de Marseille face à Nancy (3-0), Bafétimbi Gomis a affirmé vouloir s'expliquer avec les clubs de supporters pour dissiper tout malentendu.

Le capitaine de l'Olympique de Marseille Bafétimbi Gomis veut rencontrer les groupes de supporters pour dissiper un "malentendu" né d'une déclaration en faveur de son club formateur, Saint-Étienne, qui lui a valu l'hostilité d'une partie du stade Vélodrome, dimanche. "J'ai demandé à rencontrer les clubs de supporters pour discuter de ce malentendu", a dit "Bafé" à l'issue de la victoire contre Nancy (3-0), où il a marqué le deuxième but, lors de la 16e journée de Ligue 1. Gomis veut "laver le linge sale en famille. Je pense que mes paroles sur mon club formateur ont été mal interprétées", a-t-il dit.

Des banderoles et des chants "Gomis , casse-toi" ont fleuri ici et là dans le stade. Une autre partie de l'Orange Vélodrome a aussi applaudi le buteur. Il lui est reproché de s'être déclaré "supporter stéphanois" après le nul de l'OM à Saint-Étienne (0-0), mercredi. L'orage a grondé sur les réseaux sociaux, poussant Gomis a y publier un communiqué rappelant son attachement à l'OM et précisant que ses déclarations évoquaient simplement son attachement au club qui l'a lancé. "J'assume qu'on me siffle et je suis fier de jouer à l'OM et d'en être le capitaine", a ajouté Gomis , précisant qu'il savait que "le public de Marseille est un public exigeant, mais j'ai besoin de cette exigence pour avancer. Si tu n'aimes pas la pression, tu ne viens pas ici". "J'ai encore pas mal de buts à marquer ici", a conclu Gomis .

AFP