Marcelo Bielsa
L'entraîneur argentin du LOSC, Marcelo Bielsa. | Philippe Huguen / AFP

Marcelo Bielsa ne s'est pas rendu à son entretien préalable à un éventuel licenciement

Publié le , modifié le

L'entraîneur de Lille Marcelo Bielsa ne s'est pas rendu mercredi à son "entretien préalable à un éventuel licenciement" et sera auditionné le 12 décembre par la Commission juridique de la LFP, a annoncé à l'AFP Me Carlo Brusa, l'avocat de l'Argentin. "Il n'y aura aucun entretien préalable. Il n'a pas eu lieu car il n'y avait aucune raison de se déplacer. La primauté qui prévaut dans cette affaire, c'est la Commission juridique de la LFP, conformément à la charte du football professionnel. Nous avons une audience fixée le 12 décembre", a affirmé Me Brusa.

Mardi, le Losc, qui avait "suspendu momentanément" 'El Loco' de ses fonctions le 22 novembre, avait annoncé l'avoir "convoqué à un entretien préalable à un éventuel licenciement". Ce communiqué du club nordiste intervenait au lendemain de celui transmis à l'AFP par Me Brusa et qui indiquait que Marcelo Bielsa avait "saisi la Commission juridique de la Ligue de football professionnel (LFP) pour faire constater notamment la résiliation de son contrat d'entraîneur (...) aux torts exclusifs de la société Losc".

"Nous serons présents et bien présents pour faire valoir les droits de M. Bielsa. Nous avons demandé que soit prononcée la résiliation du contrat de mon client aux torts exclusifs du Losc", a précisé l'avocat. "La commission juridique tente de concilier puis rend sa décision. Elle a le droit de tout apprécier. Elle peut résilier le contrat et aussi fixer les indemnités", a ajouté Me Brusa. Le conseil du technicien argentin, qui a dit "avoir confiance en la justice sportive", a par ailleurs affirmé qu'il était possible que les deux parties trouvent un accord avant l'audience du 12 décembre, voire même après.

francetv sport @francetvsport