Nasser Al-Khelaifi et Leonardo
Le président du PSG, Nasser Al-Khelaifi (à gauche) et son directeur sportif, le brésilien Leonardo | AFP PHOTO / BERTRAND GUAY

M. Castro a fait un rapport complémentaire sur Leonardo

Publié le , modifié le

Le match PSG-Valenciennes de dimanche soir n'a pas fini de faire couler beaucoup d'encre. Après les déclarations de Leonardo, très énervé contre l'arbitre de la rencontre, Monsieur Castro, c'est ce dernier qui a transmis un rapport à la Ligue à propos du comportement du directeur sportif du PSG.

"Il y a un rapport sur le comportement de Leonardo, la bousculade", a déclaré à l'AFP une source proche du dossier. A l'issue du match nul entre les deux équipes (1-1), Leonardo a, selon des images diffusées par Canal +, bousculé le directeur de jeu lors du retour aux  vestiaires dans les couloirs du Parc des Princes. Il a également tenu des propos très durs à l'encontre de M. Castro, coupable selon lui d'avoir adressé un carton rouge "inacceptable" au défenseur  parisien Thiago Silva.

La rédaction de ce rapport signifie que la commission de discipline de la Ligue va pouvoir se saisir de l'affaire et sanctionner lourdement Leonardo. Le barème disciplinaire de la fédération prévoit en effet pour une "bousculade" sur un officiel une suspension maximale de six mois ferme si elle a eu lieu pendant la rencontre, et d'un an si elle a eu lieu en dehors de la  rencontre, ce qui est le cas. En outre, le PSG pourrait se voir infliger un retrait de points, ferme ou avec sursis. Aujourd'hui, Leonardo a affirmé qu'il n'avait "pas bousculé" l'arbitre. "Je viens pour parler avec l'arbitre. À ce moment-là, le délégué me bloque  et me pousse vers l'arbitre. Du coup, je touche l'arbitre avec mon dos",  affirme-t-il.

Les prochaines réunions de la commission de discipline sont prévues mardi  et le jeudi 16 mai.