Lyon voit s'échapper le podium

Publié le , modifié le

Lyon a quasiment ruiné ses dernières chances de monter sur le podium de la Ligue 1 et d'arracher une place en Ligue des champions en concédant le nul face à Brest 1-1 à Gerland, dimanche en matchs décalés de la 36e journée. Avec ce résultat, l'OL (4e) compte 8 points de retard sur Lille, 3e et qui accueille Caen, lundi. Dans l'autre rencontre de l'après-midi, Ajaccio s'est incliné sur la pelouse d'Evian-Thonon (2-1).

Lyon piétine malgré Gourcuff...

Rémi Garde: "Oui. Je pense que maintenant, il faut tout faire pour garder cette 4e place".

Lyon devra donc sans doute se passer de la Ligue des Champions pour la première fois depuis 2000 et se contenter de l'Europa League, décrochée par le biais du succès en Coupe de France. "On a fait une bonne première mi-temps, un bon match avec des occasions. En deuxième mi-temps, on a baissé de rythme avec la fatigue. Maintenant, c'est presque terminé pour la troisième place, on va essayer de bien finir le championnat", a dit Cris, le capitaine brésilien de l'OL. Lyon avait pourtant bien débuté la rencontre, Yoann Gourcuff ouvrant la marque à la 37e minute. Le milieu de terrain international a repris de la tête, au point de penalty, un centre de Mouhamadou Dabo pour donner l'avantage à l'OL. Mais a un quart d'heure du coup de sifflet final, Grégory Lorenzi a égalisé pour le club breton sur un corner. Après un bon travail d'Adama Ba, le défenseur est parvenu à tromper Hugo Lloris d'une frappe du droit imparable.

Yoann Gourcuff (milieu de Lyon): "Je suis déçu du résultat, car il y avait la possibilité de gagner au vu de notre première période et des occasions que nous avons eues. Pour moi, cela fait du bien de jouer trois matches consécutifs. Il y a eu des séquences intéressantes. J'ai réussi à bien me situer sur le terrain et les coéquipiers m'ont donné les ballons souvent dans le bon tempo, mais je suis déçu, car la 3e place s'envole probablement. C'était un objectif fixé en début de saison par le club."

En revanche, pour Gourcuff, auteur du but lyonnais sa prestation sur ce match pourrait peser lourd dans la balance à un peu plus d'une semaine (15 mai) de la divulgation par le sélectionneur Laurent Blanc de sa pré-liste pour l'Euro-2012 concernant les Bleus de L1. Blanc a expliqué dimanche sur TF1 qu'il n'avait pas tiré un trait sur un retour en Bleu de son ancien protégé à Bordeaux (25 ans, 28 sélections). "Sa saison a été chaotique, a déclaré Blanc. J'avais dit aux joueurs: +Faites en sorte d'être pris et d'être dans le chapeau, pour pouvoir être choisi+. Cela veut dire qu'il faut avoir du temps de jeu. Si tu ne joues pas ou très peu, ou pire si tu es blessé, tu ne peux pas être choisi. Il a une chance de participer à l'Euro parce qu'on s'aperçoit qu'on n'a pas beaucoup de certitudes dans le domaine offensif. Donc ça lui laisse encore une petite opportunité."

Evian-Thonon enfonce Ajaccio

Ajaccio a réalisé une mauvaise opération dans l'optique du maintien en s'inclinant (2-1) sur la pelouse d'Evian-Thonon. Les Corses enchaînent un troisième revers consécutif loin de leur stade François-Coty et se maintiennent à la 16e place, avec trois points d'avance sur les relégables Auxerre et Dijon, qui joueront respectivement contre Bordeaux et à Lorient lundi. De son côté, Evian-Thonon confirme après son match nul (2-2) à Montpellier mardi et obtient un troisième succès sur ses quatre derniers matches, lui permettant de se maintenir solidement au 9e rang.

Les Ajacciens ouvraient le score juste avant le quart d'heure de jeu par André qui profitait d'une déviation de Lasne pour tromper Andersen de près après avoir résisté à Angoula (0-1, 14e).
Dans la minute suivante, les Haut-Savoyards égalisaient par Barbosa. L'ancien Rennais s'arrachait sur un centre de Sagbo que la défense corse ne parvenait pas à dégager pour inscrire son huitième but de la saison (1-1, 15e). Les joueurs de l'entraîneur Pablo Correa se créaient les occasions les plus franches en première période avec des tentatives de Mmadi (8) et Barbosa (11), toutes repoussées par Ochoa. En début de seconde période, après une tête d'Angoula juste à côté, les partenaires du capitaine Sorlin prenaient l'avantage par Wass dont le coup franc aux 20 m terminait sa course dans la lucarne d'Ochoa avec l'aide du poteau (2-1, 54e). Sans un grand Ochoa, les Roses, qui ont maîtrisé la partie, auraient même pu aggraver le score par Mmadi (63 et 71), Sagbo (84) et Tié Bi (86).

Corentin Martins (entraîneur de Brest) : "C'est un bon point car il faut en prendre. Nous savons que ce ne sera pas facile de se maintenir. On va s'accrocher jusqu'à la dernière journée. Ce soir, les joueurs l'ont prouvé, il faut toujours croire qu'il y avait une possibilité d'égaliser. Steeve Elana nous maintient dans le match sur beaucoup d'occasions sur lesquelles il a fait de très beaux arrêts. C'est un point qui fait du bien aux têtes, à la confiance. Nous ne savons pas le nombre de points qu'il faut pour se maintenir. Rien n'est fait. Il reste deux matches. Il faudra beaucoup souffrir et beaucoup courir pour être récompensés, j'espère, de nos efforts".

Bafétimbi Gomis (attaquant de Lyon) : "Nous avons livré un très bon match au cours duquel nous nous sommes créés pas mal de situations. Nous avons joué ensemble, défendu ensemble. Nous nous sommes trouvés. Soit le gardien a fait la parade qu'il fallait, soit nous avons tiré de peu à côté. Nous avions l'impression de pouvoir jouer des heures sans que nous puissions marquer. C'était un jour sans. Nous avions une infime chance pour la Ligue des Champions mais là ce sera très très difficile".

Gilles Gaillard