Lacazette
Alexandre Lacazette | NICOLAS TUCAT / AFP

Lyon vise la 2e place derrière le PSG

Publié le , modifié le

L’Olympique lyonnais se déplace à Montpellier ce soir, avec l’ambition de conserver sa troisième place en Ligue 1. Lors de ce match d’ouverture de la 33e journée, l’OL affronte une équipe qui reste sur une série de quatre matchs sans victoire. À trois longueurs du dauphin monégasque, les Lyonnais doivent impérativement l’emporter pour espérer disputer la deuxième place.

« Si on est irréprochable, on est sûr de finir 2e », a déclaré Bruno Génésio, jeudi, en conférence de presse. Depuis le 4-2 infligé par Montpellier à Lyon en novembre dernier, de l’eau a coulé sous les ponts, et des entraîneurs ont changé. Frédéric Hantz est arrivé à Montpellier et Bruno Génésio à Lyon, tous deux durant l’hiver. Deux arrivées avec un objectif commun : relever un club en grande difficulté.

Avant le début de la 33e journée, l’OL est actuellement 3e du championnat, Montpellier est 16e et 15 points séparent les deux équipes. Alors que le club héraultais joue le maintien, les Lyonnais eux, se battent pour la 2e place, synonyme de qualification directe en Ligue des Champions. Une victoire lyonnaise permettrait aux Gones d'accrocher provisoirement cette deuxième place avant le déplacement de Monaco à Lille, dimanche après-midi.

La pression est sur Génésio

Les hommes de Bruno Génésio n’ont pas le droit à l’erreur car derrière eux, la pression est forte. « La course au podium ne se résume pas à un duel Lyon-Monaco. Il faut être vigilant », a jugé l’entraîneur lyonnais. En cas de revers, l’OL pourrait perdre sa troisième place au profit de Rennes, voire de Nice qui sont respectivement à un et deux points. Frédéric Hantz a déclaré quant à lui que « gagner serait un exploit. » Toujours pas maintenu et à seulement quatre points du premier relégable, Montpellier aura la tâche compliquée de prendre les trois points à une équipe lyonnaise qui a retrouvé la confiance.

Fekir et Jourdren de retour

Le groupe rhodanien peut se réjouir, Nabil Fekir fait son retour après sept mois d’absence due à une rupture du ligament croisé du genou droit. Toutefois, il ne devrait pas être titulaire au coup d’envoi. « Ce sont les événements qui feront qu’il jouera ou non. On attend beaucoup trop tout de suite d’un joueur qui revient de six mois et demi de blessure. Ce n’est pas lui rendre service », a jugé Bruno Génésio. Pour autant, l’infirmerie lyonnaise ne désemplit pas, Jallet, Kalulu et Morel comptent parmi les absents.

Du côté héraultais, ce match marquera par ailleurs le retour de Geoffrey Jourdren dans les buts montpelliérains. Absent des terrains depuis 8 mois à cause d'une grave blessure, il aura fort à faire face à des Lyonnais qui ont inscrit 12 buts lors de leurs quatre derniers matchs. 

Hugo Quesne @HugoQSN