Lyon veut retrouver son honneur face à Bordeaux

Lyon veut retrouver son honneur face à Bordeaux

Publié le , modifié le

Après son revers lors de la troisième journée face au promu dijonnais (4-2), Lyon a à coeur de se reprendre cet après-midi devant son public face à Bordeaux (17h). A quelques jours du début de la Ligue des champions, les Gones sont en recherche de confiance et doivent composer avec une infirmerie bien garnie.

Bien malin sera celui qui saura prédire la forme de l'Olympique Lyonnais face aux Girondins. Leaders après les deux premières journées, les Lyonnais ont connu une sévère déconvenue sur le terrain de Dijon il y a deux semaines avec une défaite 4-2. Simple erreur de parcours ou le début d'un mauvais cycle pour les Gones ? Bruno Genosio, forcément penche pour la première solution : "Ce n'est qu'un match en partie raté. Il faut être conscient de ce qui n'a pas fonctionné et garder la confiance sur ce qui a très bien marché, comme l'animation offensive".

Des blessés en pagaille

Pour l'animation offensive, l'entraîneur de l'OL devra faire sans Nabil Fekir, à nouveau blessé. L'attaquant a subi le 29 août une arthroscopie du genou droit dont il avait été opéré il y a un an, pour enlever un débris méniscal gênant. Et ce ne sera pas le seul absent. Clément Grenier, victime d'une fracture de fatigue à un tibia, Mathieu Valbuena, souffrant des adducteurs, et Christophe Jallet, victime de douleurs au dos, garnissent aussi les bancs de l'infirmerie. Olivier Kemen et Emanuel Mammana sont eux suspendus suite à leur expulsion le week-end dernier avec la réserve. Seule bonne nouvelle : le retour d'Alexandre Lacazette, touché à un genou contre Dijon. "Je suis un peu inquiet mais c'est aussi dans ces moments-là qu'on voit la solidarité d'une équipe. Je préférerais avoir tout mon effectif à ma disposition mais l'intérêt du métier, c'est aussi de trouver d'autres solutions" a confié Bruno Genosio.

Et comme bien souvent dans ces cas-là, les solutions passent par les jeunes. L'entraîneur de l'OL a ainsi appelé Amine Gouiri, 16 ans, dans le groupe mais aussi Lucas Tousart, Aldo Kalulu, Jordy Gaspar et Mouctar Diakhaby. "C'est aussi une chance pour les jeunes joueurs de se montrer. Parfois, on a de très bonnes surprises. J'ai confiance en mon groupe et aux jeunes que j'ai intégrés", a assuré Genesio.

Le calendrier s'accélère

Une chance d'autant plus grande que le calendrier de Lyon va devenir beaucoup plus dense dans les prochains semaines et que les solutions de remplacements sont limitées. Les Gones s'apprêtent à enchaîner sept matchs en 23 jours avec le début des phases de poule de la Ligue des champions mercredi et la réception du Dinamo Zagreb.

Une victoire avant cette première échéance européenne permettrait aux Lyonnais de faire le plein de confiance. Mais les Girondins, vexés après leur première sortie de la saison à Toulouse (défaite 4-1), pourraient contrecarrer leurs plans.

Marine Couturier @Marine_Ctrier