Lyon va étrenner son statut de leader dans le Nord

Lyon va étrenner son statut de leader dans le Nord

Publié le , modifié le

Leader depuis sa victoire face à Toulouse la semaine dernière, l'OL se déplace la pelouse de Lens ce samedi (17h). La classe biberon lyonnaise va t-elle supporter la pression ?

Lyon peut-il le faire ? Leaders du championnat depuis la semaine dernière, les Gones vont aller au charbon dans le Nord sur le terrain de Lens samedi (17h), pour montrer qu'après un automne aussi brillant que leur été était calamiteux, ils peuvent se mêler sérieusement à la lutte pour le titre. Porté par l'efficacité de l'inarrêtable duo Lacazette (19 buts) - Fekir (huit buts, cinq passes  décisives), Lyon devance désormais le PSG de quatre points. Mais, le jeune effectif lyonnais va t-il supporter la nouvelle pression médiatique et sportive qui accompagne le club ?

"Est-ce à dire que le plus dur commence ? Non", assure Hubert Fournier.  "Nous avons déjà traversé des périodes très dures et ce sont les meilleures qui  arrivent. Nous avons la chance d'être dans un club qui a du vécu à la première  place. Mais il va falloir être à la hauteur de ce classement", a expliqué  l'entraîneur lyonnais. "Le meilleur moyen de perdre les prochaines rencontres, ce sera en  changeant notre manière de les aborder, prévient-il. Il faut garder notre  esprit conquérant, ce que nous n'avions pas toujours su faire à l'automne en  alternant le bon et le moins bon. On voit que c'est à travers les attitudes et  le pressing que nous avons exercés durant 60 à 70 minutes contre Toulouse que l'on est parvenu à prendre cette première place. Et c'est comme cela que nous  réussirons à nous maintenir dans le haut du tableau."

"Nous avons beaucoup travaillé"

Du côté des joueurs, le discours est le même. "Nous avons beaucoup travaillé, nous savions que notre façon de jouer allait payer à un moment ou à un autre et nous avons pris confiance. Nous ne  nous voyions pas aussi haut mais on apprécie", se réjouit le milieu Jordan  Ferri, 22 ans. Celui-ci symbolise, comme Corentin Tolisso, 20 ans, une jeunesse qui a su  se faire une place dans l'entre-jeu où Gueïda Fofana, blessé depuis le  printemps dernier, Clément Grenier, indisponible depuis août, ou Yoann  Gourcuff, très souvent absent, font défaut.

L'équipe de Hubert  Fournier suit une dynamique spectaculaire avec cinq succès d'affilés en L1 et 16 buts marqués. En face, Lens est redescendu dans la zone rouge (19e) après son revers à  Guingamp. Il y a deux semaines, les deux équipes s'étaient affrontées en Coupe de  France. L'OL avait fait la différence en une demi-heure, avec trois buts  inscrits. Mais un relâchement en fin de match avait permis aux Sang et Or de  revenir à 3-2.

Camille Belsoeur @camBelsoeur