Cris
Cris (Olympique Lyonnais) | JEFF PACHOUD / AFP

Lyon sur sa lancée

Publié le , modifié le

Leader provisoire du championnat, Lyon reçoit vendredi une équipe d'Evian toujours à la recherche de son premier point à l'occasion de la 3e journée de Ligue 1. Absent depuis fin avril et une blessure au pied droit, Dejan Lovren effectue son grand retour.

S'il est un peu tôt pour parler de derby des extrêmes, les débuts en championnat de Lyon et Evian n'en sont pas moins diamétralement opposés. Avec deux victoires en deux matches (0-1 face à Rennes, 4-1 face à Troyes), Lyon semble repartir sur de bonnes bases avec un collectif solide et des individualités flamboyantes, à l'image de Michel Bastos, toujours aussi performant malgré un avenir en suspens.

"Le mercato on oublie un peu"

"Le mercato on oublie un peu, c'est à part, assure Cris, le défenseur lyonnais dont l'avenir apparait aussi incertain que celui de Källström, Bastos et Cissokho. Nous avons montré que nous sommes concentrés. Nous avons vu Michel (Bastos), Bafé (Gomis), moi-même. Nous sommes là pour le collectif et pour tout donner pour l'équipe. On ne sait jamais ce qui peut arriver mais pour l'heure nous sommes Lyonnais et nous donnons le maximum."

L'année de Grenier ?

Si la blessure de Yoann Gourcuff, qui l'éloignera des terrains pendant deux à trois mois, sonne comme un coup dur, elle aura au moins permis au jeune Clément Grenier, un temps annoncé sur le départ, de prendre de l'importance au sein de l'entrejeu lyonnais. Remplaçant logique de l'ancien bordelais, Grenier pourrait bien confirmer dès cette saison tous les espoirs placés en lui.

Lovren - Bisevac en défense ?

Ce match pourrait également coïncider avec le retour de blessure de Dejan Lovren. Le défenseur central rhodanien, absent depuis plusieurs mois, semble enfin remis. "Je me sens bien, confie l'international croate. Je ne suis pas à 100% mais je pense revenir très bientôt à mon meilleur niveau. J'ai beaucoup travaillé depuis un mois et demi. C'était difficile mais j'ai gagné contre la blessure." Une association en charnière centrale avec Bisevac, tout juste transféré du PSG, pourrait être à l'ordre du jour.

A Evian, le moral est loin d'être au beau fixe. Après deux matches pour autant de défaites (2-3 face à Bordeaux, 0-1 face à Brest), les hommes de Pablo Correa ont tout intérêt à rebondir dès vendredi pour éviter de s'enliser en bas du classement. Si Gerland n'est pas forcément le théâtre idéal pour se relancer, les Savoyards ont souvent posé des problèmes aux grosses cylindrées la saison passée. Et avec une victoire face à Lyon, Evian réussirait un bien beau décollage.

Victor Patenôtre