Lyon s'en sort de justesse face à Bordeaux

Publié le , modifié le

Auteur·e : Théo Gicquel
Moussa Dembélé a marqué le but de la victoire pour Lyon face à Bordeaux.
Moussa Dembélé a marqué le but de la victoire pour Lyon face à Bordeaux. | NICOLAS TUCAT / AFP

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Longtemps tenu en échec par Bordeaux au Matmut Atlantique, Lyon a arraché la victoire en toute fin de match face à Bordeaux (3-2) grâce à un but de Moussa Dembélé à la 85e minute. Avec cette victoire, les Gones restent sur le podium et prennent provisoirement six points d'avance sur Saint-Etienne et huit sur Marseille, qui joueront dimanche.

Lyon s'est fait très peur au Matmut Atlantique. D'abord devant au score grâce à Memphis Depay, à la réception d'un centre tendu de Bertrand Traoré après une bonne récupération de Tanguy Ndombélé (14'), les Gones ont ensuite déjoué pendant 30 minutes.

Face à des Bordelais qui n'étaient pas venus fermer le jeu, les hommes de Bruno Génésio ont alors dangereusement reculé, jusqu'à être mené au score. C'est d'abord Jimmy Briand, à la réception d'une tête d'Otavio sur un coup franc mal dégagé (et bien couvert par Denayer) qui a ajusté Anthony Lopes en première intention (33'). 

C'est ensuite Nicolas de Préville qui est venu jeter un froid sur le camp lyonnais. A la conclusion d'un une-deux avec Briand dans une défense lyonnaise aux abois, il a vu lui revenir la balle après un tacle raté de Marcelo dans la surface. L'ancien Lillois a alors facilement glissé le ballon au ras du poteau de Lopes (37'). "On a fait une très bonne entame, avec un bloc assez haut, des récupérations hautes et des occasions. Ensuite on a perdu le fil après l'égalisation de Bordeaux.", expliquait Bruno Génésio après la rencontre.

Le raté de Koundé, Jovanovic expulsé

Bousculés par des Bordelais très réalises, les hommes de Bruno Génésio sont revenus des vestiaires avec de bien meilleures intentions, déboulant sur un côté gauche friable face à la vivacité de Depay et Nabil Fekir. C'est Jules Koundé, auteur d'une mauvaise relance dans les pieds de l'international français, qui a précipité l'égalisation lyonnaise de Maxwel Cornet, bien servi en retrait à la suite par Fekir (67').

Bordeaux a même vu sa deuxième période déjà compliquée être entachée d'un carton rouge, lorsque Vukasin Jovanovic s'est vu exclure pour insulte à l'arbitre assistant lors de la révision d'un but de Moussa Dembélé finalement refusé pour hors-jeu. 

Dembélé délivre Lyon

Totalement dominateur dans le dernier quart d'heure, Lyon a finalement fait craquer des Bordelais aux abois. Sur une frappe ratée de Ndombélé, Fekir contrôle mal la balle qui revient sur Moussa Dembélé. L'ancien du Celtic arme immédiatement, sa frappe à rebonds trompe Benoit Costil à bout portant (85') pour son treizième but de la saison.

"C'est assez incroyable au niveau du déroulement mais plutôt logique par rapport à la physionomie de la rencontre. Je connais trop bien mon équipe pour dire qu'on est sorti de la crise. On est en progrès, on a confirmé notre bon match d'Angers.", se rassurait l'entraîneur lyonnais en conférence de presse d'après-match. "Je n'ai pas eu peur car je sentais qu'on avait une emprise sur le match. J'ai senti mon équipe très concernée, présente dans les duels, très appliquée techniquement. C'est un bon match, ça faisait longtemps qu'on n'avait pas réussi un match comme ça à l'extérieur."

Avec cette victoire, la première de l'histoire de Lyon au Matmut Atlantique, les Gones respirent et conservent leur place sur le podium, trois points derrière Lille (mais avec un match en plus). Surtout, ils conservent leur léger matelas sur leurs poursuivants. Saint-Etienne (4e) est provisoirement à six points, Marseille (5e) est à huit.