Saint-Etienne-Lyon Matuidi Gomis 022011
Les Lyonnais Gomis et Gourcuff encerclent Matuidi (Saint-Etienne) | AFP - PHILIPPE MERLE

Lyon se venge, Marseille engrange

Publié le , modifié le

Battu à l'aller, l'OL a humilié Saint-Etienne lors de la 23e journée de Ligue 1 (1-4) tandis qu'un doublé d'André-Pierre Gignac a permis à Marseille de s'imposer à Sochaux (1-2). En attendant les matchs Lille-Toulouse et Rennes-Nice dimanche, le PSG a perdu des points précieux dans la course au titre en concédant le match nul sur sa pelouse face à Lens (0-0). Bordeaux, battu par Caen (1-2)) a encore déçu. Monaco et Nancy respirent un peu mieux.

LE MATCH : La grosse performance de la soirée a été réalisée par Lyon, venu dans le "Chaudron" prendre au bout d'un match très intense sa revanche du match aller, quand les Verts avaient remporté leur premier derby depuis 1994 (1-0). Menés au score et bousculés pendant une demi-heure par les coéquipiers de Dimitri Payet - déjà pardonné par le public après ses envies d'ailleurs -, les joueurs de Claude Puel ont réagi pour frapper quatre fois (Gomis, Bayal contre son camp, Bastos et Briand). 18e après le derby aller, les voilà troisièmes à quatre points du Losc, à égalité parfaite avec le Paris SG.

LE FAIT MARQUANT : Le déplacement à Sochaux avait tout du match piège pour l'OM. Face à la meilleure formation de l'élite à domicile (7 victoires en 11 matchs à Bonal), les Phocéens, en quête de repères et de confiance, ont su se relancer dans la course au titre en s'imposant 2-1 au terme d'une rencontre extrêmement rythmée. Si les Doubistes ouvraient le feu par Ideye (1-0, 43e), Marseille n'avait pas le temps de gamberger et égalisait quasiment dans la foulée par Gignac (1-1, 45e). L'avant-centre phocéen confirmait son retour en grâce à la 70e minute quand il reprenait de volée un centre d'un autre "pestiféré", Loïc Rémy, pour le but de la victoire. André-Pierre Gignac, si décrié il y a encore quelques semaines, a inscrit 5 des 7 derniers buts de la formation olympienne qui, grâce à ce succès, remonte à la 2e place provisoire du classement.

LE CHIFFRE : 235. C'est le nombre de minutes durant lesquelles Bordeaux a tenu ses cages inviolées. Ce record en Ligue 1 cette saison a pris fin à la 10e minute du match qui opposait les Bordelais aux Caennais quand Traoré ouvrait son pied pour tromper Carrasso et mettre un terme à cette série d'invincibilité (1-0, 10e). Les hommes de Jean Tigana surmontaient cependant ce coup dur pour égaliser par Modeste (1-1, 49e) mais manquaient du coup de rein nécessaire pour rendre raison à des Normands accrocheurs. Pire, ces derniers marquaient même un second but dans les arrêts de jeu par l'intermédiaire de Hamouma (1-2, 90e) ! Bordeaux n'a toujours pas trouvé la bonne carburation.

L'HOMME DU JOUR : Pour ses débuts avec Monaco, Pascal Feidouno n'a pas marqué mais il a largement contribué au renouveau de la formation monégasque, vainqueur 3-1 de Lorient. Cueillis à froid par l'ouverture du score signée Lolo (1-0, 3e), les merlus réagissaient par l'inévitable Gameiro, auteur de son 6e but lors des 4 derniers matchs de Lorient (1-1, 24e). Mais l'équipe entraînée par Banide a de la ressource et finissait par s'imposer grâce à deux nouvelles réalisations de Magani et Park sur pénalty (3-1).

LE TOP : Après quatre défaites de rang, Nancy a enfin redressé la barre. La victime était bien choisie puisque Auxerre se déplaçait en terre lorraine avec un bilan également catastrophique de 9 matchs sans victoire (7 défaites et 2 nuls). Une première période de feu des Nancéiens a suffi pour plier la rencontre puisqu'à la pause ces derniers menaient 3-0 grâce à Ferret, Cuvillier et Hadji. La rédaction du score de Jelen en faveur de l'AJA en seconde période ne changeait rien à la donne.

LE FLOP : La présence de Raï, venu donner le coup d'envoi, n'a pas su insuffler un état d'esprit conquérant au PSG. Opposé à des Lensois toujours aussi compacts en défense, les Parisiens se sont montrés beaucoup trop timorés pour espérer s'imposer. Certes, Hoarau a bien trouvé le poteau sur un magnifique coup de tête mais c'est tout de même bien trop peu pour un prétendant au titre de champion de France…

LA DECLARATION : Clément Chantôme (milieu du Paris SG): "On est  déçu forcément, on a eu les opportunités pour l'emporter mais on n'arrive pas à  marquer. On ne peut pas se permettre de rater autant d'occasions. On ne sait  pas tuer le match. Du coup les Lensois prennent confiance et cela devient de  plus en plus dur au fil des minutes. Il faut retrouver cet instinct de tueur.  On ne s'attarde pas sur le classement, c'est juste qu'on rate encore une  occasion de prendre trois points ce soir".

ET AUSSI : Arles-Avignon a décroché son 9e point cette saison en Ligue 1 en contraignant Montpellier au match nul (0-0).

Julien Lamotte