Fekir OL ASM
Nabil Fekir avait ouvert le score pour les Gones en première période. | PHOTOPQR/LE PROGRES

Lyon retrouve le goût de la victoire

Publié le , modifié le

Après trois défaites d'affilée, Lyon a retrouvé le goût de la victoire en l'emportant devant Monaco (2-1) vendredi à Gerland en match avancé de la 5e journée de Ligue 1. Les Lyonnais ont fait preuve d'abnégation dans une partie plutôt rythmée. Les Monégasques n'ont réagi que par à coups et stagnent dangereusement en fin de tableau.

Le jeune Nabil Fekir a ouvert la marque pour Lyon à la conclusion d'une action collective et après un une-deux avec Steed Malbranque (30). Fekir, de retour après avoir été victime d'une luxation de l'épaule gauche début août, a ainsi marqué son premier but en L1. Après un très bon début de rencontre, Lyon menait logiquement bien qu'il ne se soit pas créé un grand nombre d'opportunités durant la rencontre.

A l'entrée du dernier quart d'heure, Corentin Tolisso a redonné l'avantage à l'OL en reprenant du droit un centre de la gauche de Samuel Umtiti (2-1,74). Celui-ci s'était auparavant montré coupable d'une grossière erreur sur l'action amenant l'égalisation monégasque signée Lucas Ocampos après un centre  délivré de la droite par Geoffrey Kondogbia (1-1, 39).

Lopes sauve l'OL

Hormis ses deux buts, l'Olympique lyonnais a seulement été dangereux sur une action de Jordan Ferri qui échouait de peu face à la sortie du gardien Danijel Subasic (50). Une reprise de volée d'Alexandre Lacazette passait de peu  à côté avant que celui-ci ne manque de justesse la reprise d'un centre de la gauche de Clinton N'Jie (70). Derrière, si sa défense centrale a donné des signes de faiblesse, l'OL a pu compter sur la belle performance de son gardien Anthony Lopes sur les nombreuses occasions de l'ASM.
 
Celui-ci notamment interposé sur des tentatives de Kondogbia (35), de Dimitar Berbatov, de nouveau très présent (45, 53, 70), de Yannick Ferreira Carrasco  (22) puis sur une reprise de la tête de Valère Germain qu'il détournait sur la  barre (84). Les Monégasques ont tenté et ont parfois été menaçants, mais ils ont manqué de tranchant et peuvent avoir quelques regrets. Les Lyonnais, sans être géniaux, ont toutefois joué avec application car dans leur situation, le résultat prévalait sur la manière.

Réaction:

Hubert Fournier (entraîneur de Lyon) : "Je retiens la victoire car c'est ce dont nous avions besoin. Elle nous fuyait depuis quelques temps. C'est une victoire difficile à obtenir car Monaco a mis toutes ses armes offensives pour aller chercher l'égalisation. Nous sommes allés chercher cette victoire au mental, sur la fin de match. Auparavant, nous avons tenté de la construire, avec des maladresses, des imperfections comme une équipe qui venait de perdre trois fois d'affilée, il ne faut pas l'oublier".

Christian Grégoire