Lacaztte célébration
La rage de vaincre d'Alexandre Lacazette. | JEFF PACHOUD / AFP

Lyon reprend des couleurs, Nice retrouve le podium

Publié le , modifié le

Lyon retrouve enfin des couleurs en championnat, avec une éclatante victoire face à Bordeaux (3-0). Angers de son côté s'est fait piéger par Reims, 18e du championnat. Nice retrouve le podium grâce à son attaquant Ben Arfa en toute fin de période ce qui lui permet d'arracher la victoire contre les Toulousains.

Catastrophique en championnat, Lyon se lance ce mercredi dans une opération de rachat auprès des supporters, dont la plupart se disent désavoués par une équipe qui n’est plus que l’ombre d’elle-même. Onzième du championnat, l’OL se doit de redresser la barre face aux Bordelais, septièmes de Ligue 1. Ce sont ces derniers qui entament le mieux la rencontre, même si les joueurs de Bruno Génésio parviennent à se créer quelques occasions. Peu à peu, Lyon parvient à installer son jeu, et a la possession du ballon (63%). Leur domination se voit concrétisée à la 42e, grâce à Lacazette qui ne manque pas le coche face à un but vide. L’attaquant lyonnais alourdira même la marque en tout fin de rencontre (87e), après une nouvelle mi-temps passée dans la surface adverse. Les doigts pointés vers la tribune, Lacazette dédie ce nouveau but aux supporters lyonnais, qui retrouvent peu à peu le sourire. 

Alors que Bordeaux n’avait plus perdu depuis deux mois en championnat, Aldo Kalulu vient lui aussi apporter sa touche au spectacle qui anime l’enceinte lyonnaise (90+3e).  Face aux Girondins, Lyon retrouve enfin un visage conquérant et revient même à six points de la troisième place.

Nice peut remercier Ben Arfa​

Pour rester dans la course à l’Europe, Nice se doit impérativement de remporter son match face aux avant-derniers du championnat, Toulouse. Mais la pelouse, très abîmée depuis le match de rugby Toulon-Stade Français disputé sur cette même pelouse, empêche les deux équipes de construire du beau jeu. La précision n’est pas au rendez-vous et si Nice domine le jeu, les Aiglons ne parviennent pas à concrétiser.
La deuxième mi-temps est dans la même veine que les 45 premières minutes. Les deux équipes ne manquent pas d’envie, mais ne trouvent pas le chemin des filets.

Il faut attendre la 82e minute pour une ouverture du score. Hatem Ben Arfa se montre une nouvelle fois décisif, après avoir vu son premier tir repoussé par Lafont. Mais le portier toulousain ne retient pas le ballon, qui vient rebondir sur le genou de l’attaquant niçois, qui en profite pour marquer. Cette seule occasion franche du match permet aux Aiglons d’empocher les trois points, et surtout de retrouver le podium.

Angers se fait piéger​

Troisième du championnat, Angers fait face à son inverse au classement : Reims, 18e, cherche à tout prix à se sortir de la zone rouge. La rencontre démarre pourtant mal pour ces derniers, avec ce but de Bouka Moutou (15e). Les surprenants promus semblent partis sur les mêmes bases que face à Monaco la semaine passée (victoire 3-0). Mais Reims ne démérite pas, s’accroche, et parvient même à recoller au score en toute fin de première période. Traoré (43e) tire dans la lucarne opposée, et permet aux siens de voir leurs nombreux efforts récompensés.

Charbonnier permet aux Rémois de reprendre l’avantage dès la sortie des vestiaires, grâce à une tête lobée. La fin de rencontre est totalement folle, avec cette expulsion de Capelle, qui arrive les deux pieds en avant sur Signorino et se voit logiquement sanctionné logiquement par un carton rouge (90+1e). Angers manque de peu l’égalisation, avec Ndoye qui parvient à trouver le chemin des filets, mais dont le but est refusé. Reims, qui n’avait plus gagné depuis le 02 décembre en championnat, fait ainsi tomber les troisièmes du classement, dont le début d'année est décidément difficile (quatre défaites en cinq matches).

Carton plein pour Guingamp​

Invaincu en championnat depuis trois rencontres, Guingamp reçoit Troyes dans un match à influence directe sur la course au maintien. Dès la 6e minute, les Bretons prennent l’avantage grâce à Erding, qui trouve le chemin des filets pour la 83e fois de sa carrière en championnat. Troyes continue de pousser, se créée des occasions mais ne parvient pas à concrétiser face à Lössl, le portier costarmoricain qui reste vigilant.
Guingamp se lâche totalement en seconde période, face à une lanterne rouge de ligue 1 qui perd pied. Sankharé (47e), Giresse (56e), et Blas (89e) viennent à leur tour marquer un but et tromper Dreyer. La rencontre se termine sur le score de 4-0, avec des Guingampais qui se sont montrés sans pitié et font, grâce à cette victoire, un grand pas vers le maintien.

Nantes continue sa marche en avant ​

Invaincus depuis neuf matches en Ligue 1, Nantes reçoit en pleine confiance les 16e du championnat, Ajaccio. Les Canaris poursuivent leur marche en avant, grâce à Emiliano Sala qui trompe Maury dès la 15e minute. Huit minutes plus tard les hommes de Der Zakarian alourdissent le score grâce à Bedoya. Ajaccio réagit rapidement et parvient à réduire l’écart suite ) un lob de Kévin Mayi (26e).
Les Corses ne démarrent pas de la meilleure des manières la seconde mi-temps, avec cette expulsion d’Amos Youga, qui a écrasé la cheville droite de Gillet (51e). La sanction tombe directement : Nantes, déjà supérieur, profite de cette infériorité numérique pour alourdir la marque. Adryan signe le troisième but des Canaris (58e). Nantes se voit ensuite refuser deux buts en l’espace de dix minutes, pour hors-jeu et faute provoquée par Sala (70e et 79e).

3-1, le score n’évoluera plus. Ajaccio n’a pas pu faire face aux Canaris qui ont su profité de leur avantage numérique pour continuer leur belle série de dix matches sans défaites en championnat. Pour les promus corses, invaincus pendant trois mois en championnat, le plus  dur commence avec cette deuxième défaite consécutive qui les fait plonger à la 17e place.

Lille se réveille et retrouve le goût de la victoire​

Pour son neuvième match en un mois, Lille a dû faire face à l’un des surprenants outsiders du championnat, Caen. Les Normands n’ont plus gagné face aux Nordistes en Ligue 1 depuis le 20 octobre 2007, mais ne souhaitent pas rater l’occasion de retrouver le podium en cas de succès. Le match peine pourtant à s’emballer, avec peu d’occasions des deux côtés. La première mi-temps s’achève sans trop d’occasions, même si Caen parvient à se montrer plus offensif, mais sans pour autant être dangereux. 
Vercoutre sauve d’ailleurs les siens en début de seconde période, en détournant au point de corner le tir de Corchia (54e). Mais il ne parvient pas à arrêter cette tête surpuissante de Soumaoro au premier poteau (59e), qui permet à Lille de prendre l’avantage.

Les Nordistes ne profitent pas de leur supériorité numérique en fin de rencontre (N’Kolo est expulsé à la 85e minute) pour alourdir la marque. Ils manquent de peu le deuxième but à quelques secondes du coup de sifflet final avec ce coup-franc de Bauthéac bien suivi par Soumaoro qui voit sa frappe détournée par Vercoutre. Avec cette victoire, Lille, qui n’avait plus gagné depuis le 12 décembre en championnat, retrouve des couleurs et remonte à la 14e place du classement.