Nabil Fekir et Alexandre Lacazette (OL)
Nabil Fekir et Alexandre Lacazette | PHILIPPE DESMAZES / AFP

Lyon-Rennes: les Lyonnais se cherchent encore

Publié le , modifié le

Un nul sans saveur à domicile (0-0) et une victoire étriquée à Guingamp (1-0) ont lancé la saison de l’Olympique Lyonnais. Avec les renforts de Valbuena et de Yanga-Mbiwa, l’OL a encore des automatismes à acquérir. Et le temps presse.

L’été a été bon du côté de l’Olympique Lyonnais. Jean-Michel Aulas est parvenu à prolonger tous ses jeunes (Umtiti, Ferri, Tolisso, Fekir, Lacazette) tout en attirant des belles recrues (Morel, Beauvue, Rafael, Valbuena et Yanga-Mbiwa). Après sa deuxième place de l’an dernier, il fallait confirmer et surtout éviter le mois d’août cauchemardesque de la saison dernière qui a finalement pesé lourd dans le classement final.

"Notre objectif est de retrouver notre jeu. Il n'est pas possible que nous l'ayons perdu en quelques mois. Nous savons que nous pouvons faire beaucoup mieux. Il y a de la frustration mais il nous manque un peu de confiance en nous également", estime le milieu Jordan Ferri. La victoire à Guingamp a sans doute donné confiance au groupe mais toujours est-il que les Gones n’ont inscrit qu’un but en 180 minutes. Pas suffisant quand on dispose d’un secteur offensif à faire pâlir 90% des formations de Ligue 1. Titulaire au Roudourou, Mathieu Valbuena devrait encore occuper la place de meneur de jeu derrière Lacazette et Fékir. De quoi peaufiner les réglages dans une attaque estampillée "équipe de France". Entré en jeu et buteur, Beauvue va sans doute devoir accepter ce rôle de joker de luxe.

Une défense en question​

Si offensivement, les joueurs d’Huber Fournier n’ont pas brillé, ça n’a pas tout à fait été le cas non plus sur le plan défensif, et ce malgré une cage inviolée. C’est pourquoi le technicien lyonnais pourrait choisir de titulariser Mapou Yanga-Mbiwa en défense centrale. Mais Fournier n’est pas inquiet par ce début de saison, identifiant des besoins essentiellement sur « le plan comptable » tout en se laissant du temps pour affiner les réglages.

Ce samedi (17h), c’est le Stade Rennais qui se dresse face à l’OL. Après avoir adopté avec une réussite relative (défaite à Bastia 2-1 et  court succès sur Montpellier 1-0) un système avec trois défenseurs centraux,  l'entraîneur Philippe Montanier pourrait devoir modifier ses plans du fait de la suspension du Portugais Pedro Mendes alors que Rennes espère toujours Benzia et Gourcuff. "Nous jouons une grosse équipe de Lyon qui, paraît-il, n'a pas encore  trouvé sa vitesse de croisière mais qui peut vite la retrouver" a analysé Montanier. C'est tout l'enjeu de ce match.