Alexandre Lacazette (OL) et Zlatan Ibrahimovic (PSG)
Alexandre Lacazette (OL) et Zlatan Ibrahimovic (PSG) | AFP

Lyon-PSG est-il encore un choc ?

Publié le , modifié le

Septuple champion de France dans la dernière décennie, l’Olympique Lyonnais accueille ce dimanche soir au Parc OL, le nouveau monstre de la Ligue 1, le Paris Saint-Germain. Entre le champion en titre et son dauphin sortant, l’affiche est-elle encore un choc ?

De huit à 34 points. Après 38 journées, le PSG avait creusé un écart confortable mais relatif sur l’OL voilà une saison. Après seulement, 27 matches cette saison, 34 points séparent les deux équipes. Plus qu’une crevasse, un gouffre aux profondeurs abyssales. Pourtant, le Parc OL sera plein pour la venue des coéquipiers de Zlatan Ibrahimovic pour ce qui constitue l'un des derniers chocs de Ligue 1. Oui, mais....

Cascade d’absents à Lyon

Jallet, Grenier, Umtiti suspendus, Rafael, Tolisso, Kalulu et Fékir blessés, voici la liste des absents côtés Olympique Lyonnais pour cette rencontre face au Paris Saint-Germain. Au moment de coucher son onze de départ, Bruno Génésio n’aura pas énormément de choix. En défense, Morel ou Bédimo devra s’exiler à droite alors que Koné et Yanga-Mbiwa formeront la charnière centrale. Face à l’attaque feu parisienne (67 buts en 27 matches de L1), cette défense expérimentale va être mise à rude épreuve d’autant plus que le milieu de terrain est lui aussi est dépeuplé. Sans Grenier et Tolisso, l’OL est privé de la moitié de son entrejeu habituel. Dans le 4-2-3-1 lyonnais, Génésio alignera Ferri aux côtés de Gonalons sauf s’il décide de relancer un Darder décevant après être arrivé avec un statut de possible superbe coup l’été dernier. Bref, difficile pour Lyon de miser sur la confiance ce dimanche soir.

Mauvaise période pour le PSG

S’il ne fait pas de doute que Laurent Blanc jouera cet OL-PSG pour le gagner, il n’en demeure pas moins que la fin février et le début mars sont une période charnière pour sa formation. Douze jours après le match aller face à Chelsea, trois avant le quarts de finale de Coupe de France à Saint-Etienne et dix avant le retour face aux Blues, le déplacement à Lyon n’est pas la priorité pour le club de Nasser Al-Khelaïfi. On peut aisément imaginer qu’avec 24 points d’avance sur Monaco – nous y reviendrons -, Laurent Blanc devrait prioriser la Coupe de France, une compétition toujours prestigieuse, cette semaine. Sans Aurier mais aussi Pastore et peut-être Di Maria, Blanc cherchera surtout à éviter les blessures, notamment chez ses cadres (Thiago Silva, David Luiz, Verratti, Ibrahimovic).

Le PSG déjà champion​​

D’aucuns diront que c’était déjà le cas avant que la saison commence, Laurent Blanc n’est pas d’accord avec eux. A onze journées de la fin du championnat, il ne fait en revanche aucun doute, ce Paris-là va décrocher son quatrième titre consécutif. Oui mais quand ? Aujourd’hui, les joueurs de la capitale comptent 24 points d’avance sur Monaco, soit huit victoires. Historique parce qu’encore jamais battu, ce PSG pourrait entrer dans les livres d’histoire par la précocité de l’obtention du titre. En 2006-2007, Lyon l’avait été à cinq journées de la fin. Difficile de penser que Paris attendra jusque-là. Le titre pourrait être décroché au soir de la 31e journée lors de la réception de… Monaco. Pour ça, il faut l’emporter à Lyon pour ne pas laisser la Principauté grignoter son retard.