Bafétimbi Gomis
Bafétimbi Gomis | DON EMMERT / AFP

Lyon pour confirmer, Montpellier cherche le déclic

Publié le , modifié le

Avec la réception de Valenciennes samedi pour la 4e journée de Ligue 1, Lyon aura à cœur de confirmer son bon début de saison face à un adversaire lui aussi très en forme en ce début de championnat. Le champion en titre montpelliérain tentera lui de profiter de son déplacement sur la pelouse de Sochaux, lanterne rouge, pour relever la tête.

Alors que le doute plane autour de l’avenir de plusieurs de ses joueurs, l’Olympique Lyonnais respire la sérénité en ce début de championnat. Un paradoxe saisissant, qui pourrait bien se prolonger en cas de bon résultat face aux Valenciennois. Attention toutefois. Car en plus des départs pressentis de plusieurs cadres tels que Lloris et Bastos, les Lyonnais devront se passer de leur buteur Lisandro Lopez et de leur nouvelle recrue Fabian Monzon, tous deux blessés.

Valenciennes voyage mieux

Pour ne rien arranger, les hommes de Rémi Garde seront opposés à Valenciennes (3e), l’une des équipes en forme de ce début de saison, qu’ils ne devancent qu’au goal average. D’autant plus que les Nordistes semblent bien plus à l’aise à l’extérieur que la saison dernière. « Cette année, cela nous tient à cœur de faire largement mieux en déplacement, souligne Nicolas Isimat-Mirin, le défenseur valenciennois. Notre départ est convenable, mais le coach maintient cette rigueur pour que l'on ne s'endorme pas et, surtout, que l'on essaie de continuer notre série (…) On va vraiment essayer de faire un bon résultat, d'obtenir un nul, voire la victoire au Stade Gerland ».

Bon dernier de Ligue 1 après trois journées, Sochaux ne compte toujours aucun point au compteur. Pas question pour autant de s’attarder sur ce classement provisoire. « Surtout pas ! Personne ne le fera !, assure Thierry Doubaï, le milieu sochalien. Le plus important aujourd’hui, c’est de regarder notre manière de jouer et de tout faire pour l’améliorer encore… ».

« Il nous faut un match référence »

Mais face au champion de France en titre, qui doit se relancer après un début de saison compliqué (2 défaites et 1 match nul), la tâche ne sera pas aisée. Néanmoins, le contenu des matchs de Sochaux n’a rien d’infâmant et la balance pourrait pencher en sa faveur avec un brin de réussite en plus. René Girard en est conscient. « J’ai visionné la rencontre (la défaite de Sochaux face à Reims, 1-0), ils ne sont pas veinards », reconnaît l’entraineur héraultais.

« On a fait un début poussif, mais c’est comme ça (…), poursuit Girard. Mon souci est que l’on retrouve cette dynamique. Ce qu’on a acquis depuis trois ans, c’est de détester la défaite, de montrer ce qu’on sait faire sur le terrain. J’aimerais qu’on le retrouve. Il nous faut un match référence pour redémarrer, bien se remettre à l’endroit. On n’y est pas tout à fait, cela tourne si on va le chercher, pour l’instant, on n’est pas trop allé le chercher.»

Victor Patenôtre