Anthony Lopes 2018 OL

Lyon - Monaco : le choc des extrêmes

Publié le , modifié le

Il y a encore quelques mois, on aurait considéré ce match comme une affiche au sommet, entre deux concurrents principaux du PSG. Cette année, la situation est… différente. Entre une équipe en pleine renaissance européenne, et une autre qui se bat pour sortir de la zone de relégation, focus sur la rencontre Lyon-Monaco.

D’un côté, il y a Lyon, quatrième actuel du championnat, mais en pleine confiance. En effet, les Lyonnais ont rejoint le Paris-Saint-Germain en 8e de finale de la Ligue des Champions. Après sept ans d’absence, les hommes de Bruno Génésio sont de nouveau acteurs sur la scène européenne. De quoi avoir un groupe totalement reboosté, avant ce choc face à Monaco. En cas de victoire, l’OL remonterait à la deuxième place du classement.

De l’autre, il y a donc le club du Rocher. Eliminé de toutes les compétitions continentales, 19e de Ligue 1, la situation est bien différente de celle des dernières années pour l’équipe monégasque. Malgré l’arrivée de Thierry Henry, Monaco a du mal à se dépêtrer de la zone de relégation. Deux succès en trois rencontres n’ont pas suffi, pour une équipe qui a quitté la Ligue des Champions par une nouvelle défaite face à Dortmund (0-3). Mais une victoire ce dimanche face aux Lyonnais, leur donnerait un peu d’air, en les faisant remonter à la 17e place.

"Pas évident de jouer à Lyon"

Le match était initialement prévu à 13 heures, mais a finalement été décalé à 21 heures, suite aux nombreux reports des autres rencontres de cette 18e journée de Ligue 1. Qu’importe l’heure du choc, pour Thierry Henry, la mission restera la même : "Ils ont joué en Ligue des champions avec une qualification au bout. Ce n'est pas évident de jouer à Lyon surtout quand ils reviennent avec une qualification en Ligue des Champions". L'entraîneur monégasque continue : "Il faut aller à Lyon et se bagarrer là-bas". Pour Monaco, ce match aura des allures de vrai test, pour retrouver des couleurs, et un classement un peu plus haut. Pour Lyon, il faudra surfer sur la vague de la Ligue des champions, afin de se rapprocher de son homologue parisien.