Rémi Garde
Rémi Garde l'entraîneur lyonnais | AFP - PHILLIPE MERLE

Lyon - Garde : "Je suis en danger"

Publié le , modifié le

Rémi Garde, le coach de l'OL, a estimé qu'il était "en danger" à l'issue de la nette défaite (5-1) concédée dimanche à Montpellier lors de la 9e journée de Ligue 1.

Est-ce un cauchemar ?
R.G : "C'est le mot. Cauchemar, claque, gifle ...On peut trouver pas mal de synonymes pour décrire cet après-midi. Au cours de la première période, Montpellier a fait preuve de beaucoup de réalisme. Il a mis deux de ses trois occasions au fond. Nous n'avons pas su gérer les vingt premières minutes, alors que l'équipe était préparée aux longs ballons et au jeu direct de Montpellier. Nous avons eu une réaction en seconde période, que j'ai sentie venir à la pause. Mais, nous n'avons pas tenu assez longtemps ce 2-1 et ce début de révolte. Ensuite, la seconde période a été une succession d'erreurs inimaginables et impardonnables à ce niveau".
   
Est-ce la crise à Lyon ?
R.G : "Je vous laisse employer les mots que vous voulez. Déroute, crise et ainsi de suite. Je sais que la période est très difficile pour le club car une victoire en dix matches est insuffisante. J'espère que la trêve nous permettra de récupérer des blessés, qui font défaut surtout dans cette période où on enchaîne les matches tous les trois jours. On joue avec une défense avec laquelle on n'aurait pas imaginé jouer en début de saison".
   
Comment expliquez-vous que l'équipe puisse s'écrouler ?
R.G : "Je n'ai pas vu tous les joueurs avoir le niveau de la Ligue 1, tout simplement. Le constat est là. Certains joueurs l'ont par bouts de match, mais ce n'est pas comme ça que cela fonctionne, surtout à Lyon".
   
Avez-vous des leviers pour réagir ?
R.G : "Il s'agit de récupérer des joueurs d'expérience, de travailler et faire preuve d'une humilité qui parfois quitte les uns ou les autres à des moments différents. On doit continuer à faire le dos rond et à travailler pour préparer Bordeaux".
   
Avez-vous songé à démissionner ?
R.G : "Pas du tout. C'est une question qui arrive dans ce genre de période et qui est à la mode pour plusieurs d'entre nous en ce moment. On m'a également demandé si j'étais en danger. Je suis en danger, c'est sûr. Je sens le danger au niveau des résultats. On est en dessous de ce que l'on peut faire. Au quart du Championnat, on est à la 14e place. Avec une victoire de plus, on ferait un bond au classement qui ferait tenir un autre discours, mais cette victoire on ne l'a pas. D'où la remise en question et le danger évoqué".
   
Les joueurs ont-ils lâché ?
R.G : "J'ai vu en seconde période des joueurs lâcher".
   
    Propos recueillis en conférence de presse

Vidéo : les buts de la rencontre Montpellier-Lyon (5-1)

AFP