Alexandre Lacazette
Le buteur lyonnais Alexandre Lacazette | AFP - JEFF PACHOUD

Lyon gagne petitement, Evian met Toulouse en danger

Publié le , modifié le

Lyon a conforté sa première place de Ligue 1 en s'imposant (2-0) face à Metz dimanche lors de la 22e journée. Un pénalty généreux de Lacazette (31e) et un but de Tolisso (83e) en fin de match face à des messins réduits à dix ont suffi à des Lyonnais qui n'ont cependant pas été très étincelants. Dans l'autre match de l'après-midi, Evian-Thonon s'est extirpé de la zone rouge en battant Toulouse (1-0). Désormais sous la menace de Lens et Caen, le TFC pourrait bien y plonger à son tour.

Lyon a poursuivi sa superbe série  avec une septième victoire d'affilée, en livrant une rencontre plutôt tranquille a défaut d'être géniale. C'est Lacazette qui a ouvert le score sur un penalty obtenu par Ghezzal,  qui valait au passage une exclusion au défenseur messin Milan. Mais le meilleur réalisateur de L1, auteur sur le coup de son 21e but de la  saison, a dû sortir dès la demi-heure de jeu. Il souffre d'une lésion musculaire derrière une cuisse. Il devrait manquer le match à Monaco la  semaine prochaine et paraît très incertain pour celui face au Paris SG, le 8 février. Côté messin, Malouda a lui aussi dû sortir sur blessure, alors qu'il  faisait son retour à Gerland.

Le match était donc déjà déséquilibré et à onze contre dix, avec un effectif beaucoup plus riche, les Lyonnais n'ont pas eu trop de peine à gérer et le deuxième but de Tolisso, après un bon travail de Gourcuff, ne faisait que concrétiser  une domination jusque là plutôt stérile de l'OL qui n'ont guère été véritablement dangereux, en ne parvenant pas vraiment à mettre de la vitesse dans le jeu. Le meilleur lyonnais fut sans conteste le jeune Maxwell Cornet, très remuant. Cornet, 18 ans, international U19, entré en remplacement d'Alexandre Lacazette (34e), jouait pour la première fois avec Lyon après avoir été recruté  dans les rangs...du FC Metz, il y a dix jours. De son côté, le club lorrain a fait ce qu'il a pu avec ses moyens, mais s'est procuré que deux grosses occasions dans tout le match, ce qui fut trop peu pour déstabiliser l'OL.      

Evian se donne de l'air

Evian /Thonon s'est donné un peu d'air dans la lutte pour le maintien grâce à son succès (1-0) contre Toulouse  dans un duel des mal classés. L'ETG, qui restait sur une série de cinq défaites et un nul lors de ses six derniers matches, signe un septième succès et sort de la zone de relégation (16e), avec trois points d'avance sur Metz, premier relégable, Toulouse, en revanche, n'a plus plus gagné depuis le 2 décembre et glisse irrémédiablement au classement. 

Les Haut-Savoyards ont maîtrisé les débats en première période et ont ouvert rapidement le score par Thomasson (4e). Ils auraient pu ensuite se mettre à l'abri, mais ont manqué plusieurs grosses occasions devant Ahamada. 

Les hommes d'Alain Casanova ont cruellement manqué de maîtrise technique et ont constamment utilisé le jeu long pour tenter de trouver Wissam Ben Yedder,  en vain. Toutefois, ils se sont un peu plus montrés dangereux par la suite, et aurait dû égaliser si Martin Braithwaite n'avait pas raté l'immanquable devant le but vide, après avoir effacé Cambon puis le portier de l'ETG, Benjamin Leroy (38e). Hélas pour le TFC, réduit à dix à l'heure de jeu après l'expulsion directe de Ninkov, ses efforts n'allaient pas être couronner de succès.   

Christian Grégoire