Ligue 1 Montpellier Lyon Maxwell Cornet 042016
L'attaquant lyonnais Maxwell Cornet se joue du gardien de Montpellier | AFP - Anne-Christine Poujoulat

Lyon gagne à Montpellier, et prend la place de dauphin

Publié le , modifié le

Lyon est monté provisoirement sur la 2e place du podium de la ligue 1 en allant l'emporter (2-0) sur la pelouse de Montpellier vendredi en ouverture de la 33e journée. La décision s'est faite en première période, avec un maximum de pragmatisme pour des Lyonnais, alors que les Héraultais ont eu de véritables situations de buts, surtout après la pause, mais n'ont pas su les concrétiser.

On retiendra de cette rencontre le doublé de Maxwell Cornet, adroit et inspiré, et le retour, après sept mois d'absence, de Nabil Fekir pour les dernières minutes du match, tout près d'ailleurs d'inscrire un 3e but dans le temps additionnel. On retiendra aussi que les Montpelliérains ont tout fait pour se porter à l'offensive, ont connu de vrais temps forts, mais ils ont été maladroits ou se sont heurtés à un excellent Lopes dans les buts lyonnais. Les joueurs de Frédéric Hantz pourront d'ailleurs avoir des regrets car ils ont fait jeu égal avec l'OL pendant la première demie-heure avant de commettre deux erreurs défensives qui ont offert deux buts d'avance à des Lyonnais, en regain de confiance depuis plusieurs semaines. 

Doublé de Cornet

Le jeune Cornet, préféré à Mathieu Valbuena, a répondu à l'attente de son entraîneur en réalisant un doublé lors de la première période. En six minutes (34e, 40)e, l'international espoir a plié la rencontre en exploitant deux erreurs de relance des Héraultais. Sur le premier but, il a bénéficié d'un service du milieu Jordan Ferri avant de tromper Jourdren. Sur le second, il a parachevé un magnifique travail de l'avant-centre Alexandre Lacazette, à l'origine de l'action et auteur de la dernière passe. Ensuite, ce fut beaucoup plus facile pour les Lyonnais. Habiles dans le pressing et maîtres de la possession au milieu, qui ont fait preuve d'un vrai réalisme pour profiter de leurs deux meilleures occasions. 

Montpellier poussif

Trop défaillant dans les trente derniers mètres et négligeant sur la première relance, Montpellier a été en difficulté, gâchant deux occasions par l'avant-centre Mustapha Yatabaré, en 1re mi-temps, puis laissant filer l'opportunité de se relancer sur un tir de Morgan Sanson (62e). Dans la dernière demi-heure, Alexandre Lacazette a eu trois balles de break, mais a mal ajusté sa reprise puis a échoué dans ses duels avec le gardien Geoffrey Jourdren (76, 78), de retour à la compétition après une absence de sept mois pour cause de luxation à l'épaule droite. A quatre minutes de la fin, l'entraîneur lyonnais Génésio s'est offert le luxe de relancer Fekir lui aussi absent depuis sept mois. Il a d'ailleurs tenté un lob qui est passé tout près. Mais la victoire était déjà et la 2e place également en attendant le match de Monaco à Lille dimanche.

Pour les Montpelliérains, qui n'ont pris que deux points au cours des cinq ultimes rencontres, et sont désormais sous la menace de Reims et du Gazélec Ajaccio, qui jouent samedi, la lutte pour le maintien, n'est pas terminée. 

Réactions

Frédéric Hantz (entraîneur de Montpellier): "On a fait vingt bonnes premières minutes, puis on donne deux buts à Lyon et on est mené à la pause. J'ai aimé la réaction de mon équipe en seconde période où on aurait pu revenir. Tout s'est joué en première-mi-temps sur la capacité à marquer. On a eu des situations. C'est frustrant car on sent que l'on est capable de se mettre à la hauteur de certaines équipes devant nous au classement. Il est de ma responsabilité d'être plus pertinent dans le choix des hommes. Ce n'est pas le même scénario que face à Nice. Sur la première période, on doit mener, on ne le fait pas. Devant Nice, on n'a pas marqué. Dans ce match, on leur donne à manger. On a un gros problème d'équilibre et de manque de simplicité au milieu que je dois résoudre."

Bruno Génésio (entraîneur de Lyon): "Cette victoire est méritée, même si nous avons concédé trop d'occasions à mon goût, notamment en seconde période. On a réussi à jouer notre jeu comme on le fait à domicile. On a eu cette faculté à aller de l'avant, à presser, à jouer et prendre des risques. On s'expose, et on concède des occasions, mais on s'en crée aussi beaucoup. On met une pression supplémentaire sur Monaco. Cela va se jouer jusqu'à la dernière journée comme je le dis depuis début janvier. Cornet ? Dans ce match, je pensais qu'il pouvait nous amener beaucoup dans l'équilibre de l'équipe, sur le plan offensif comme défensif, par sa faculté à répéter les efforts. Avant le match à Lorient, il avait réussi de très bons matchs. Nabil Fékir ? Il a montré qu'il n'avait rien perdu de ses qualités techniques. On ne revient pas comme ça d'une blessure de sept mois. Il faut être patient, indulgent. Il a besoin de retrouver le rythme des matchs, mais le reste ne se perd pas."

Christian Grégoire