Lyon Montpellier Gomis Yanga Mbiwa 2011
Le Lyonnais Gomis à la lutte avec le Montpellierain Yanga-Mbiwa | AFP - Thierry Zoccolan

Lyon fait tomber Montpellier

Publié le , modifié le

Le choc de la 4e journée de Ligue 1 a permis à Lyon d'infliger son 1er revers au leader, Montpellier (2-1), mais a peut-être perdu Lisandro, blessé. Auxerre a conquis sa 1ère victoire de la saison aux dépens d'Ajaccio (4-1) grâce à un doublé de Traoré (5 buts). Dans les ultimes secondes, Bordeaux a fait de même à Valenciennes (2-1), comme Lorient contre Nancy (2-1). Deuxième victoire consécutive de Dijon (1-0), sur le terrain d'Evian dans le match des promus.

Le match: Lyon - Montpellier

Pour la première fois de la saison, Lyon a ouvert le score. Pour la première fois de la saison, Montpellier a été battu. Mais si Hugo Lloris n'avait pas sorti le grand jeu et des arrêts de grande classe face notamment à Giroud (9e, 13e, 53e, 56e) qui a même été suppléé par son poteau à la 62e minute, ou face à Belhanda (68e), l'OL aurait très bien pu ne pas s'offrir le leader de la Ligue 1. Mais cette semaine, il était dit que le coaching de Rémi Garde serait gagnant. Après avoir fait entrer Pjanic en Ligue des Champions au moment où l'affolement était généralisé pour ramener calme et efficacité, le technicien lyonnais a de nouveau joué la même carte, avec autant de réussite. C'est en effet le milieu de terrain, entré à la place de Briand à la pause, qui a débloqué son équipe en reprenant du plat du pied un centre de Bastos (49e). Et c'est encore le numéro 8 qui centrait, après une passe de Bastos, pour Pied dont la volée du droit piégeait Pionnier (84e), alors que le jeune milieu de terrain avait remplacé Gomis six minutes avant. L'expulsion de Belhanda (82e) pour un coup de pied sur Pjanic et le but de Bedimo, d'une énorme frappe aux 25m dans le temps additionnel (90e+1) ne permettaient pas à Montpellier d'échapper à la défaite. Mais en attendant que Toulouse et Saint-Etienne jouent dimanche, les hommes de René Girard restent leaders de la Ligue 1. Mais Lyon n'est qu'à une longueur, avec une confiance retrouvée, même si les Lyonnais doivent encore une fière chandelle à leur gardien international.

La crainte: Lisandro

Alors qu'Ajaccio doit se résoudre à se passer pendant longtemps de son milieu de terrain, Fabrice Begeorgi, victime d'une rupture des ligaments croisés du genou lors de la défaite de son équipe à Auxerre, Lyon pourrait également être amputé d'un joueur. Lisandro a en effet dû quitter les siens sur une civière et en larmes en toute fin de match, contre Montpellier. Les images télévisées montrent clairement sa cheville tourner après un duel, et le défendeur montpellierain Hilton a indiqué que l'Argentin lui avait dit qu'il avait "entendu craquer".

Le fait marquant: Auxerre récompensé

Depuis le début de la saison, l'AJ Auxerre n'a pas fait le plein de points, surtout en raison d'un calendrier particulièrement compliqué. Un déplacement à Montpellier (défaite), une réception de Marseille (nul), un déplacement à Bordeaux (nul), les hommes de Laurent Fournier ont vécu un parcours du combattant. Et ils avaient tout de même deux points avant cette 4e journée, et le meilleur buteur de la Ligue 1, Alain Traoré, dans leurs rangs. Avec l'arrivée d'Edouard Cissé pour densifier son milieu de terrain, le technicien a pu remonter sur le terrain son buteur pour le placer plus près du but adverse. Et même si c'est Ochoa qui gardait les cages d'Ajaccio, gardien très brillant depuis son arrivée en Corse, la recette a trouvé un bon écho, puisque l'AJA s'est imposée (4-0), avec un doublé de Traoré, et un but des inconstants Chafni et Le Tallec. Trois points, les trois premiers, qui font beaucoup de bien et qui doivent alerter les futurs adversaires des Bourguignons: Auxerre est en place, et les points pourraient désormais tomber rapidement dans leur escarcelle.

La preuve d'amour: Djamel Bakar

Courtisé par Lorient et alors que les deux clubs s'étaient mis d'accord pour le transférer, l'attaquant nancéien a refusé ce transfert, préférant jouer sa chance en Lorraine pour gagner sa place. Et pour prouver son attachement à l'AS Nancy-Lorraine, Djamel Bakar s'est chargé d'ouvrir le score dès la 10e minute, contre... Lorient. D'un superbe tir enroulé du droit, le joueur de 22 ans a trompé Audard. Mais les Lorrains ne sont pas parvenus à tenir cet avantage en Bretagne, Mvuemba trouvant la lucarne sur un splendide coup-franc (78e), avant que Jouffre n'offre la victoire sur un tir dévié par un de ses propres coéquipiers dans le temps additionnel (92e). Lorient renoue avec la victoire pour la première fois depuis son succès au Parc des Princes lors de la 1ère journée, alors que Nancy reste bloqué.

La confirmation: Dijon

Une semaine après avoir conquis sa première victorie en Ligue 1 contre Lorient, Dijon a doublé la mise. En déplacement à Evian-Thonon Gaillard dans un match de promus, les hommes de Patrice Carteron ont sorti un match solide avant de faire la différence sur un centre de Courgnaud, bien coupé avec une demi-volée par Jovial (68e). Avec désormais 6 points en quatre matches, les joueurs de la Côte d'Or se placent en première position dans le classement des promus, et en 6e position (provisoirement) au classement de la Ligue 1.

Historique

Pour la première fois dans le nouveau stade du Hainaut, un but a été inscrit. Et c'est bien l'équipe locale valenciennoise qui en a été l'auteur, grâce à Dossevi, sur un service impeccable de Danic dans le dos de la défense girondine (27e). Malgré cette ouverture du score et une grosse fébrilité adverse, VA n'a pas conquis sa première victoire de la saison. Bordeaux est revenu, d'abord sur un but de Traoré, après un long coup franc dévié par Diabaté pour la reprise de Gouffran au deuxième poteau, repoussée par Penneteau dans les pieds du jeune milieu de terrain (80e). Puis, sur une nouvelle déviation de Diabaté, c'est Modeste qui était à la tombée du ballon pour tromper le portier nordiste dans le temps additionnel (92e). C'est la première victoire des hommes de Francis Gillot cette saison.

L'insatiable: Alain Traoré

Si l'AJ Auxerre occupe (provisoirement) la 8e place de Ligue 1, elle le doit fortement à Alain Traoré. Pour le quatrième match de la saison, il s'est chargé d'inscrire son quatrième but, un magnifique coup franc direct en pleine lucarne d'Ochoa, la nouvelle star d'Ajaccio (78e). Et comme cela ne suffisait pas, il en a ajouté un deuxième, à la 80e. Du coup, Traoré occupe confortablement la place de meilleur buteur de Ligue 1, avec cinq réalisations en quatre matches.

Le chiffre: 4

En quatre journées, Brest vient d'enregistrer son quatrième match nul. En déplacement à Nice qui espérait bien voir son attaque décollée avec l'arrivée de Pentecôte à sa pointe, les Bretons ont tenu bon au stade du Ray pour décrocher un (0-0) qui ne fait pas vraiment les affaires des Aiglons, désormais hors de la zone de relégation. A Brest, on n'a toujours pas connu la défaite.

La phrase: "C'est un problème de comportement" (Bernard Casoni)

L'entraîneur d'Evian-Thonon Gaillard n'a pas franchement apprécié la performance de ses troupes lors de la venue de l'autre promu, Dijon: "C'est notre plus mauvais match depuis que je suis au club. On a joué à l'envers, on n'a jamais su rentrer dans le match. Mais ce qui m'a énervé le plus, c'est que l'équipe n'a montré aucune intention, on a été incapable de mettre du rythme. Pour moi, c'est un problème de comportement. Je suis déçu car nous voulions reproduire le même match que contre Ajaccio la semaine dernière, et ça a été tout le contraire. Ce soir, on a vu un ETG très faible et je dirais que nous avons fait deux pas en arrière.