Bafetimbi Gomis
Bafe Gomis (OL). | AFP - PHILIPPE MERLE

Lyon face à son chasseur, l'OM

Publié le , modifié le

Duel en haut du tableau en clôture de la 28e journée de Ligue 1. Lyon, deuxième, reçoit Marseille, troisième, à Gerland. Un match au sommet qui pourrait s'avérer décisif dans la course à la Ligue des Champions, même si Rémi Garde, l'entraîneur de l'OL a tenu à dédramatiser l'enjeu. Humiliés à domicile à l'aller (4-1), les Marseillais auront à cœur de se racheter et de revenir à hauteur de leur adversaire du soir. Dans les autres matches, Bordeaux accueille Bastia tandis que Montpellier défie Nice.

Les confrontations entre Lyon et Marseille ont souvent accouché de rencontres spectaculaires. Personne n'a oublié le 5-5 de novembre 2009 arraché par les Marseillais dans les dernières secondes. Les buteurs s'appelaient Diawara, Brandao, Kone, Cheyrou et Toulalan contre son camp côté olympien, Bastos, Govou, Pjanic et Lisandro auteur d'un doublé. Une autre époque. Un match inoubliable tout comme celui qui a opposé Marseillais et Lyonnais en novembre dernier pour le compte de la 10e journée.

Une défaite humiliante pour les joueurs d'Elie Baup étrillés 4-1 au Velodrome. Un match auquel Rémi Garde ne veut pas accorder trop d'importance à l'heure de préparer les retrouvailles. "Il ne faut pas penser que cela va se reproduire parce que c'est le même adversaire. C'est un repère que l'on peut avoir même si cela m'arrangerait que les choses se reproduisent de la même façon. Chaque match a sa vérité. Le contexte est différent. Je pense que la rencontre le sera aussi", a expliqué l'entraîneur lyonnais en conférence de presse.

Un rendez-vous "pas décisif"

Respectivement deuxième et troisième du championnat, l'OL et l'OM mènent pour l'instant la chasse derrière le PSG. Eliminé de l'Europa League par Tottenham il y a trois semaines, les Lyonnais sont invaincus depuis leur défaite 3-1 à Gerland contre Lille (24e journée). Toutefois, en concédant le nul à Brest dimanche dernier, ils ont raté une occasion de recoller au leader parisien. La venue de l'OM est pour eux le moyen de repousser à 6 points un concurrent direct. "C'est un match important pour les deux équipes mais il restera dix matches et 30 points à distribuer. C'est beaucoup. Il n'est pas décisif", a cependant relativisé Rémi Garde.

A Marseille, même son de cloche. "Une saison se joue dans les six dernières journées, il ne faut pas lancer le sprint trop tôt. Il faut savoir rester dans les roues, on y est". Elie Baup a usé de la métaphore cycliste. La rencontre contre Lyon est un col à passer pour ne pas décrocher après un début d'année 2013 mitigé. L'OM est sur courant alternatif, incapable d'enchaîner deux succès de suite en Ligue 1 et de s'imposer à l'extérieur. Une donnée que Rémi Garde entend également mettre de côté. "Les Lyon-Marseille ou Marseille-Lyon sont des matches différents (…) L'OM est habitué à ce type de rendez-vous. Je ne m'attarde pas trop sur le fait qu'il n'ait pas gagné à l'extérieur cette année".

Nice, Montpellier, bal des prétendants

Grand bonhomme du match aller avec un triplé, Bafé Gomis traverse une période plus compliquée à l'image de son inefficacité contre Brest. "Bien sûr, il a manqué de réussite à Brest, a confirmé Garde, mais dans le contenu de sa performance, j'ai vu des attitudes et des situations intéressantes de sa part. En forçant le destin comme il l'a fait, cela viendra". L'attaquant tricolore n'a plus marqué depuis la 22e journée et un but contre Valenciennes. Par ailleurs, Anthony Réveillère est incertain pour cette rencontre.

Si Rémi Garde et Lyon entendent poursuivre leur route et être régulier "sans trop s'occuper de ceux qui sont devant ou derrière", ils regarderont peut-être du coin de l'œil les résultats des autres rencontres de la journée de dimanche. Nice (5e) reçoit Montpellier (6e) sans Valentin Eysseric qui a été suspendu jusqu'à la fin de la saison pour son tacle très violent sur le Stéphanois Jérémy Clément. Enfin Bordeaux après sa défaite en 8e de finale d'Europa League à Benfica (1-0) tentera de stopper sa mauvaise série de quatre revers d'affilé sur sa pelouse contre Bastia.

Le programme de la 28e journée

Le classement de la Ligue 1