Bafé Gomis (Lyon)
Bafé Gomis (Lyon) | AFP - Franck Fife

Lyon et Paris impressionnent, Marseille cale

Publié le , modifié le

Le PSG a pris les commandes du championnat de France (au fairplay) en compagnie de l'Olympique Lyonnais et de Toulouse à l'occasion cette 8e journée de L1. Les Parisiens se sont imposés à Montpellier (3-0). L'OL a impressionné en déroulant (3-1) face à des Bordelais atones. Marseille a été rejoint à la dernière minute par Valenciennes (1-1).

Le match du jour: Paris punit Montpellier

Le match au sommet de cette 8e journée aura été l'occasion pour le Paris-Saint-Germain de faire passer un message fort à tous ses concurrents: les hommes d'Antoine Kambouaré seront extrêmement performants cette saison. En déplacement chez le leader Montpellier, ces derniers l'ont emporté avec la manière (3-0), ne laissant espérer leurs hôtes du jour uniquement pendant la première demi-heure. Les protégés de René Girard ont entammé la rencontre avec beaucoup d'allant, réussissant quelques jolies combinaisons avant de se faire cueillir par des Parisiens sans pitié. Après une interception de Blaise Matuidi, Nene centrait pour Kevin Gameiro qui ouvrait le score juste avant la pause (40e). Les Montpelliérains avaient à peine le temps de digérer ce but que Javier Pastore doublait la mise sur une belle reprise de volée (44e). Les Parisiens géraient ensuite la seconde période, Pastore s'offrant même un doublé suite à une erreur de Geoffrey Jourdren. Avec cette victoire, les Parisiens occupent pour la première fois de la saison le tête de la Ligue 1. Et à ce que l'on a vu ce soir, ça pourrait durer...

La confirmation: Lyon

L'OL a confirmé que, cette saison, il allait falloir compter avec lui dans la course au titre. La défaite à Caen mercredi, semble relever de l'incident de parcours et semble avoir déjà été oubliée. Solides et appliqués, les hommes de Rémi Garde ont obtenu un succès logique et sans bavure (3-1) face à des Bordelais qui ne sont plus dans le coup. Gomis a ouvert la marque en reprenant au deuxième poteau un centre délivré de l'aile gauche par Bastos, l'un des Lyonnais en forme (7) et qui porte son total de passes décisives à quatre. Après que l'OL a bien géré une période de de temps faible et une timide réaction bordelaise, Gomis ajoutait un second but, son 6e en L1, peu après la demi-heure de jeu. Il profitait d'un ballon malencontreux du Girondin Ludovic Sané et d'un bon travail de Clément Grenier sur l'aile droite (33).  Après la mi-temps, Bastos, servi par Aly Cissokho, a porté le score à 3-0 en s'imposant dans son face-à-face avec Cédric Carrasso (64). En fin de match, Modeste a bien réduit le score pour les Girondins, mais cette timide réaction ne cache pas  l'énorme déception provoqué par des Bordelais complétement dépassés, qui ne parviennent pas à retrouver une âme.

Le chiffre du jour: 6

A force d'empiler les buts, Bafétimbi Gomis ne devrait pas tarder à faire son retour en équipe de France. L'attaquant lyonnais en est déjà à 6 réalisations en 8 journée de Ligue 1, un total qui fait de lui le meilleur buteur du championnat. A noter également son entente parfaite avec Michel Bastos qui lui a de nouveau offert un but contre Bordeaux. Le Brésilien en est de son côté à 4 passes décisives cette saison.

Le "Zorro": José Saez

L'attaquant de Valenciennes, figure du club nordiste qui vient de se voir prolonger son contrat, a inscrit à la toute dernière minute du temps additionnel, le but de l'égalisation pour VA devant une équipe de Marseilkle qui pensait avoir fait le plus dur. avec un but de Souleymane Diawara -- enchaînement contrôle-frappe -- sur une action partie d'un coup franc de Mathieu Valbuena. Mais José Saez, entré en fin de match, a égalisé dans les arrêts de jeu ! Entre-temps, les Marseillais se sont fait peur: ils ont d'abord été sauvés par une transversale,  puis, plus tard par la maladresse de Grégory Pujol, auteur d'un penalty trop mou, trop facile pour Steve Mandanda. A l'origine de ce penalty, il y a une faute spectaculaire de Rod Fanni dans la surface qui lui a valu --double peine-- un rouge. Le défenseur marseillais a couru bizarrement tête baissée, sans toucher le ballon, dans le front de son adversaire direct, Foued Kadir, sorti en saignant abondamment sur une civière. Finalement, et malgré leur maladresse, les Valenciennois ont été récompensés de leur engagement et de  leur solidarité.

La série: 4 pour le TFC

Le TFC, qui restait  sur trois matches sans défaite (deux victoires et un nul), a poursuivi sa belle série après un succès pourtant difficile contre Nancy (1-0). Dominateurs et patients, les Toulousains ont ainsi confirmé leur très bon début de saison. Le TFC enregistre donc son cinquième succès de la saison et reste au contact des équipes de tête, à égalité de points (17) avec Lyon. C'est l'international turc Bulut, auteur de son deuxième but de la saison, qui a assuré la victoire toulousaine, profitant d'un exploit personnel de Tabanou puis d'un cafouillage pour débloquer la situation (59). Ce réalisme bienvenu a récompensé un TFC très largement maître du ballon, mais qui a buté -faute d'insipration- pendant près d'une heure sur le bloc nancéen, venu défendre et jouer le match nul comme le ferait une équipe en mal de points. Les Lorrains peu entreprenants, qui ne se sont jamais imposé dans la Ville Rose en quatorze confrontations au Stadium s'inclinaient finalement une nouvelle fois face à une équipe toulousaine qui aura, sans briller, mérité son succès. Pour Nnacy, lanterne rouge, la situation se complique sérieusement.

La  mauvaise habitude de Lille

Privé de nombreux titulaires, Lille a concédé son troisième nul consécutif en championnat en partageant les points avec Lorient (1-1), revenu à la marque à la dernière seconde du temps additionnel par Monnet-Paquet, samedi au Stadium. Moins inspirés qu'à l'habitude, les Nordistes poursuivent leur sur-place en Ligue 1, au 6e rang provisoire. Le LOSC ont laissé passer l'occasion de se rassurer, après avoir déjà été repris en fin de match par le CSKA Moscou en C1 (2-2) puis par Sochaux en championnat (2-2), avant de concéder aussi le nul à Bordeaux (1-1). Les hommes de Rudy Garcia pensaient pourtant avoir fait l'essentiel après l'ouverture du score de Cole, d'une magnifique frappe du pied droit en lucarne, pour son premier but dans le championnat français.Les Lorientais, qui n'ont plus perdu depuis la troisième journée, ont pris le jeu à leur compte après le repos et ont été récompensé par un coup franc de Coutadeur, détourné victorieusement par Monnet-Paquet.Sans Debuchy, suspendu, ni les blessés Chedjou et Payet, mais également sans Mavuba, Pedretti et Sow, tous trois sur le banc à l'entame du match, Lille a compté sur Jelen, titularisé pour la première fois et soutenu par Hazard et Cole, pour secouer le bloc défensif lorientais. Mais les champions de France ont aussi montré leurs limites quand il leur manque plusieurs pièces maîtresses.