Lyon Montpellier
Henri Bedimo (Lyon) et Anthony Mounier (Montpellier). | JEFF PACHOUD / AFP

Lyon et Montpellier dos à dos

Publié le , modifié le

Malgré une claire domination dans le jeu, Lyon n'a pas su se montrer assez incisif dans les derniers mètres et doit se contenter du match nul face à Montpellier (0-0) lors de la 27e journée de Ligue 1.

Lyon peut s'en mordre les doigts. Alors que toutes les équipes de tête l'ont emporté, les hommes de Rémi Garde doivent se contenter du partage des points et restent scotchés à la 6e place, à sept points de la dernière marche du podium occupée par Lille. Si les Rhodaniens auraient pu faire la différence en toute fin de match, ils ne sont pas parvenus à concrétiser leur réelle domination dans le jeu et peiné à se montrer dangereux en dehors des coups francs lointains de Clément Grenier. Montpellier, de son côté, enchaîne un septième match d'affilée sans défaite et se retrouve onzième, avec une bonne marge sur Valenciennes, dernier relégable (11 points). 

Gourcuff a manqué 

Globalement, l'OL a dominé de manière stérile son adversaire bien organisé  défensivement. Les joueurs de Rémi Garde ont été dangereux surtout grâce aux coups francs  de Grenier qui ont mis le gardien Geoffrey Jourdren en difficulté (25, 30, 60)  avant qu'une quatrième tentative ne passe au ras du poteau (64). Un ultime tir,  dans le jeu, poussait le portier de Montpellier à la parade (80). Hormis sur phase arrêtée, Grenier, trop confus dans ses intentions, n'a pas  eu une grande influence sur le jeu et l'entrejeu rhodanien a de nouveau  souffert de l'absence de Yoann Gourcuff mais aussi celle de Gueida Fofana, blessés.

Touché contre Evian/Thonon, le 26 janvier, Gourcuff n'a rejoué que  face à Nantes, une heure, le 9 février. Auteur de 13 buts en Ligue 1 et buteur contre Odessa, Alexandre Lacazette,  associé ce dimanche à Jimmy Briand et non Bafétimbi Gomis, n'a pas connu la  même réussite. Comme un signe d'impuissance, il a beaucoup cherché à abuser  l'arbitre Lionel Jaffredo pour obtenir des penalties. Un tir de Bedimo était repoussé par Jourdren à la 77e minute, lequel  s'interposait encore sur une reprise de la tête de Bakary Koné sur corner (87)  avant que Clinton Njie ne manque le cadre après un raid sur l'aile droite (88). 

Montpellier trop timoré

De leur côté, les Montpelliérains, bien timides offensivement, ont été  menaçants sur une tentative de Mbaye Niang détournée par Anthony Lopes (42) qui  sortait encore bien dans les pieds de l'attaquant, prêté par l'AC Milan (58). Mais hormis une élimination après prolongation (1-0) en Coupe de France  contre Cannes (CFA), Montpellier reste sur une bonne dynamique depuis le 21  décembre (6 victoires, 5 nuls). 

Victor Patenôtre