Lyon OL Malbranque nice 122012
Steed Malbranque (Lyon) s'en sort au milieu de la défense niçoise | AFP - PHILIPPE MERLE

Lyon dans la roue du PSG

Publié le , modifié le

L'Olympique Lyonnais s'est parfaitement remis de sa défaite à Paris. Pris à la gorge par le Nice de Puel, dont c'était les retrouvailles avec Gerland, l'OL a trouvé la parade grâce à Lisandro, Réveillère et Gomis. Si les Azuréens subissent un coup d'arrêt, Rennes enchaîne avec un succès à Ajaccio 4-2.

Le retour de Claude Puel à Lyon sentait le souffre. Après une poignée de main glaciale entre l'ancien coach lyonnais et son remplaçant Rémi Garde, les Niçois ont assiégé le but des Gones. Entre maladresse dans le dernier geste et sauvetage, l'OL est passé entre les gouttes. L'éclaircie est venue d'un mauvais dégagement de la tête de Civelli sur Gomis. L'International remisait sans contrôle pour Lisandro qui marquait dans le but vide (40). Si les Aiglons n'abdiquaient pas, ils allaient plier sur une chevauchée de Reveillère (50e). Le cauchemar se poursuivait avec le crochetage de Gomis par Ospina. Penalty, carton rouge et but de Gomis (77e), Nice perdait tout espoir de revenir. En revanche, Lyon termine l'année sur une bonne note et le statut de challenger officiel du PSG. L'an dernier, Paris avait terminé champion d'automne juste devant Montpellier... Après la phase aller, l'OL n'est devancé qu'à la différence de buts (+24 contre +16, ndlr).

Polémique à Ajaccio

Après le 3-0 de Paris à Brest vendredi, les autres attaques de L1 ont répliqué sur presque tous les stades. Délocalisé à Gueugnon après la suspension à titre conservatoire d'Armand-Cesari, Bastia-Nancy valait finalement le déplacement. Les Corses avaient à cœur de gagner ce match particulier après leur défaite à huis-clos face à Marseille. La lanterne rouge Nancy en a fait les frais en s'inclinant 4-2. En Corse, à Ajaccio, on s'est mis au diapason. Enfin presque puisque c'est Rennes qui a frappé un joli coup avant Noël et se retrouve 4e du classement. Menés 1-0, les Bretons ont finalement gagné 4-2 dans un match arrêté quelques minutes à cause du public. Les spectateurs ont "vivement" contesté le dernier but rennais de Feret consécutif à un coup franc indirect sifflé pour une passe en retrait au gardien. La polémique va enfler car Ruddy Buquet a sanctionné à tort le défenseur Carl Medjani qui s'est levé le ballon pour effectuer une tête en direction de son gardien Ochoa. Sinon, Mutu a marqué son 4e but. Il n'est plus qu'à 14 unités de Zlatan Ibrahimovic.

Pluie de buts sauf à Bordeaux

Revenu victorieux du Chaudron, Lorient n'a pas bonifié son résultat au Moustoir. Les Merlus, qui demeurent 5e, ont toutefois sauvé un point en arrachant le nul 2-2 devant Reims grâce à un but de Pedrinho dans les arrêts de jeu (90e+1). Bonsoir tristesse à Bordeaux. Les Girondins n'avancent plus. A domicile, ils ont concédé leur 11e match nul de la saison contre Troyes (0-0). On ne s'est pas ennuyé à Chaban-Delmas mais ça ne suffit pas à suivre le rythme des cadors de la Ligue 1. Dimanche, Marseille reçoit St-Etienne à 21h00. Défaite interdite dans les deux camps. A suivre également Valenciennes-Evian (14h00) et Toulouse-Sochaux (17h00).