Ligue 1 Rennes Lyon Bastos Douchez sortie 04 2010
Bastos saute au-dessus de Douchez | AFP - Alain Jocard

Lyon convoite la place de Rennes

Publié le , modifié le

Lille mathématiquement intouchable pour cette 28e journée, c'est essentiellement la place de dauphin qui va se disputer entre Rennes et Lyon. Après avoir assisté à la rencontre opposant le leader lillois à l'une des équipes surprises de la saison, Brest, Rennais et Lyonnais vont en découdre dans la soirée. Si le résultat de ce match pourrait être crucial pour la suite des opérations, ceux d'Auxerre-Sochaux, et de Montpellier-Lens pourrait l'être tout autant...

L'élimination en huitièmes de finale de la Ligue des Champions par le Real, a au moins le mérite de recentrer les Lyonnais sur des objectifs plus définis. Trois jours après cette déconvenue, les joueurs vont devoir avant tout tourner la page de l'épisode européen, pour se replonger dans le championnat avec un match important face à un concurrent direct. Rennes n'est pas le Real Madrid, mais le club breton se trouve bien devant l'OL, avec un point d'avance. Un succès sur le Stade rennais, et les hommes de Claude Puel pourraient oublier plus facilement le 3-0 subi à Bernabeu, car ils se retrouveraient en position de dauphins. Mais si elle a enregistré une décevante défaite 2-0 contre Marseille, la meilleure défense de Ligue 1 entend bien repartir de l'avant...

Après avoir affronté la terrible attaque des Merengue, Puel va devoir concocter une toute autre tactique face à Rennes. "C’est une équipe qui n’est pas évidente à jouer, qui possède un gros bloc défensif, qui possède des lignes serrées", explique le tacticien. "Une équipe qui est plus à l’aise pour contrer que pour faire le jeu. On a parfois l’impression de pouvoir la dominer, d’avoir le dessus mais c’est une équipe qui peut placer un contre à tout moment", prévient l'entraîneur lyonnais.

Avant ce choc, le leader lillois qui ne peut être mathématiquement dépassé en raison d'une différence de buts conséquente (+21 contre +11 pour Rennes), va devoir enchaîner les victoires. Après celle obtenue à l'arraché face à Valenciennes (2-1), le Losc sait qu'il ne possède pas une grande marge de manoeuvre. "Il y a quelques semaines, on avait beaucoup de points d’avance et on a tout perdu en deux journées. Il reste pas mal de matchs, tout peut encore se passer. Restons vigilants, concentrés, appliqués comme d’habitude, jusqu’à la fin de la saison", estime le défenseur lillois Mathieu Debuchy.

Dans le bas de tableau, chaque point glané va désormais coûté cher. Auxerre, premier relégable et au bord de la crise, doit impérativement redresser la barre face à Sochaux, pour ne pas s'enfoncer dans les abysses du classement. La situation est presque identique pour les Lensois, qui commencent à être habitués à ce genre de situation... Et la mission s'annonce plus périlleuse pour les Sang et Or, opposés à une équipe de Montpellier qui espère encore préserver ses chances pour les places européennes.

A suivre également ce samedi le déplacement de Saint-Etienne à Lorient, celui de Bordeaux à Valenciennes, et de Nice à Toulouse.

Romain Bonte