Lyon-Bastia: Grenier-Fofana, au meilleur moment

Lyon-Bastia: Grenier-Fofana, au meilleur moment

Publié le , modifié le

Huit mois pour l'un et plus d'un an pour l'autre, une éternité loin des terrains: après de graves blessures, les milieux de Lyon Clément Grenier et Gueïda Fofana entrevoient la fin du purgatoire et feront leur retour dans le groupe mercredi en L1 contre Bastia.

Pour Grenier, la galère remonte à mars 2014, avec une pubalgie et une  infection à un staphylocoque doré contractée lors d'une infiltration. Il avait  dû déclarer forfait pour le Mondial au Brésil avec l'équipe de France. Puis  avait rechuté à peine entré en jeu en barrages de l'Europa league contre le  club roumain d'Astra Giurgiu en août. Fofana, accablé par une lourde blessure à une cheville, a disputé son  dernier match le 16 mars 2014 contre Monaco (2-3). Les deux joueurs ont dû s'armer de patience et de force de caractère  pendant ces longs mois de convalescence, rééducation et travail de remise en  forme. Avec, pour Grenier, plusieurs tentatives de reprise avortées et pour  Fofana, le refus "de vivre une saison blanche".  "On dit qu'il faut autant de temps pour revenir à 100%. J'espère que ce ne  sera pas le cas sinon cela risque de faire très long. Je vais juste essayer  d'apporter ma fraîcheur et mon envie", a récemment confié Grenier au quotidien  régional Le Progrès.   

Concurrence

"Clément fait ses semaines d'entraînement. Il a joué avec la réserve contre  Monaco il y a dix jours et cela s'est plutôt bien passé", se réjouit  l'entraîneur Hubert Fournier. Grenier avait marqué sur penalty et envoyé un coup franc sur la barre  transversale. "On ne va pas retrouver le Clément Grenier de la saison dernière d'un coup  de baguette magique mais sa seule présence et sa capacité à inquiéter les  adversaires sur coups de pied arrêtés sont des armes supplémentaires", prévient  Fournier. Quant à Fofana, qui a évolué à deux reprises en réserve, "il est chaque  jour un peu mieux". "Gueïda n'est pas en mesure de disputer 90 minutes en Ligue 1 mais il peut  nous apporter, ne serait-ce que par son leadership dans le vestiaire, ce qui  n'est pas à négliger", poursuit l'entraîneur. 

Certes, les deux revenants n'auront sans doute pas le temps de retrouver la  plénitude de leurs moyens d'ici la fin de saison, désormais proche. Néanmoins, à l'heure de la dernière ligne droite et de la lutte pour le  titre, leur retour permettra d'apporter de la concurrence, notamment dans  l'entre-jeu, et de nouvelles options pour l'OL. L'homme fort du club, le président Jean-Michel Aulas, s'est d'ailleurs  félicité, lundi sur OLTV, du retour de "ces deux éléments moteurs de la saison  dernière". "C'est fantastique de les voir revenir dans ces derniers matches alors que  contre Bastia, il nous manque Milan Bisevac, Lindsay Rose, Christophe Jallet ou  Yoann Gourcuff, a-t-il assuré. Nous allons pouvoir compter sur des hommes,  malheureusement blessés depuis longtemps mais qui ont une forte personnalité et  une histoire magnifique avec le club."

AFP