Gourcuff Lyon 022011
Gourcuff (Lyon) au dessus de Ferret (Nancy) | AFP - PHILIPPE DESMAZES

Lyon avertit le Real

Publié le , modifié le

Lyon est remonté à la deuxième place provisoire du classement à la faveur de sa victoire face à Nancy en match avancé de la 24e journée de Ligue 1 (4-0). L'OL a parfaitement préparé la réception du Real Madrid mardi prochain en Ligue des Champions.

Lyon a gagné gros face à Nancy. Et pas seulement au niveau du tableau d'affichage. L'OL s'est en effet s'est rapproché de la tête du classement (les Lyonnais sont dorénavant à 4 points de Lille avec toutefois un match en plus pour les Nordistes) et a préparé dans les meilleures conditions son huitième de finale aller face au Real Madrid en Ligue des Champions. C'est justement pour permettre au club rhodanien de disputer ce choc dans les meilleures conditions que la Ligue avait exceptionnellement avancé ce match au vendredi. Et alors que l'on pouvait penser que Claude Puel allait faire tourner son effectif en vue de préserver ses cadres pour les joutes européennes, il n'en était rien, priorité du jour étant donné au championnat et à la réception de Nancy.

Seul Lloris, victime d'un refroidissement, et Lisandro, touché aux ischio-jambiers et peut-être forfait contre le Real, manquent au coup d'envoi. Le possible forfait de l'Argentin face aux Espagnols est bien la seule mauvaise nouvelle pour le club de Jean-Michel Aulas. Car pour le reste, l'OL a confirmé sa forme ascendante. Après les quatre buts passés à Saint-Etienne lors de la précédente journée (1-4), c'est la défense de Nancy qui a fait les frais de l'efficacité retrouvée de l'attaque des Gones.

Le joyau de Briand

Après déjà plusieurs chaudes alertes sur le but de Gregorini (Gourcuff et Cris étant tout près d'ouvrir le score au quart d'heure de jeu), c'est encore l'ex-Bordelais qui réalise une reprise de volée d'école pour libérer les siens (1-0, 37e) ! Positionné plus haut, Gourcuff rayonne enfin dans l'entrejeu lyonnais mais tout n'est pas parfait. Juste avant la pause, Cris se déchire et Vercoutre, le remplaçant de Lloris, cisaille Hadji dans la surface. Penalty indiscutable et... indiscutablement raté par l'attaquant nancéien : Hadji, peu inspiré sur ce coup, tente une "Panenka" qui finit dans les bras du gardien de l'OL, pourtant déjà à terre !

Qui sait si ce penalty raté n'est pas le tournant du match ? Car, à la reprise, les partenaires de Toulalan, tout heureux de ne pas s'être fait rejoindre, gèrent beaucoup mieux leur avantage avant de le faire fructifier dans le dernier quart d'heure. Pied, qui reprend un centre de Bastos (2-0, 76e), puis Pjanic (2-0, 86e) donnent à la victoire des locaux des allures de triomphe. Mais le meilleur est encore à venir pour le public de Gerland. A la dernière minute, Réveillère adresse un centre au second poteau où attend Briand... Ce dernier s'élève dans les airs et exécute un ciseau retourné qui vient se loger sous la barre de Gergorini (4-0, 89e) ! Assurément un des buts de l'année. Les émissaires du Real Madrid, présents dans les tribunes, l'ont-ils apprécié ?

Julien Lamotte