Le bonheur des Lyonnais
Cornet, Ferri, Darder et Lacazette heureux | AFP - LOIC VENANCE

Lyon arrache la victoire à Lorient et remonte sur le podium

Publié le , modifié le

Lyon s'est replacé dans la course au podium de Ligue 1, en allant s'imposer (3-1) à Lorient dans le dernier match de la 32e journée. Malgré l'ouverture du score de Warris (36e), les Lorientais n'ont pas pu tenir le choc, avec notamment un doublé de Lacazette (44e, 84e), mais surtout le but de Ghezzal (81e) qui a fait la différence en fin de match. L'OL s'empare de la 3e place du championnat, à seulement trois points de Monaco, et avec une petite longueur d'avance sur Rennes.

Le sprint final promet d'être indécis. Entre Saint-Etienne, 6e, et Monaco, 2e, seulement sept points, et surtout cinq équipes en quête de cette deuxième place, synonyme de Ligue des Champions. Au Moustoir, Lyon a repris espoir en profitant, comme Rennes hier (vainqueur de Reims (3-1), de la défaite niçoise à Paris (4-1) et du revers à domicile de Monaco contre Bordeaux (2-1) pour reprendre une place préférentielle. Invaincu depuis son revers à Lille fin février, l'OL a su réagir sur le synthétique breton pour combler son retard, né d'un but limpide inscrit par Waris à la 36e minute sur une offrande de Barthelmé.

Le tournant du match avait lieu de part et d'autre de la mi-temps. Alexandre Lacazette a parfaitement profité d'un raté de Gassama pour reprendre en demi-volée un centre de Ferri, juste avant la pause (44e). Cette égalisation était un gros coup sur la tête des Lorientais, qui avaient néanmoins l'occasion de reprendre les devants juste après la reprise, sur un nouveau mouvement de Waris, qui voulait servir Jeannot dans une réplique de l'ouverture du score. Mais Morel revenait au dernier moment pour empêcher ce deuxième but. Plus le match avançait, plus la pression lyonnaise était forte. Ghezzal, qui avait déjà tenté sa chance à la 64e minute (parade de Lecomte), trouvait cette fois le chemin des filets sur un service de Valbuena (81e, 2-1). Dix minutes avant, Lopes avait sauvé les siens sur une tentative de Cabot (70e). Ce deuxième but de l'OL ouvrait la voie de la victoire, confirmée par un doublé de Lacazette (84e). L'attaquant international inscrivait là son 16e but de la saison, répondant à ses rivaux pour l'équipe de France Griezmann ou Benzema, Martial ou même Ribéry, tous buteurs spectaculaires ce week-end.

Réacti​ons

Bruno Genesio (entraîneur de Lyon): "(Cette victoire) est la bienvenue surtout parce qu'on l'emporte à l'extérieur après avoir été menés et qu'on revient à trois points de Monaco. Donc même si elle a été longue à se décanter elle est très très importante et, je pense, sur l'ensemble du match, méritée. On avait, par le passé, eu des opportunités de revenir qu'on n'avait pas saisies. Ce soir on l'a saisie. Le but juste avant la mi-temps nous a fait beaucoup de bien. Le message à la mi-temps était de continuer à jouer notre jeu et à être attentif parce qu'ils ont des attaquants très rapides qui font beaucoup d'appels en profondeur. Ce qui est sûr, c'est qu'on a notre destin entre nos pieds, puisque si on gagne nos six derniers matches on finira deuxièmes du championnat".

Sylvain Ripoll (entraîneur de Nantes): "Oui il y a de la déception parce qu'il y a des moments cruciaux dans un match comme celui-ci, contre une telle équipe, qu'il ne faut pas rater. On prend ce but à la 44e minute sur un excès de gourmandise parce qu'on se fait contrer à un moment stratégique, juste avant de rentrer aux vestiaires. Après on a deux occasions pour passer devant et on n'est pas efficaces là-dessus. (Sur les buts lyonnais) on a pas les bonnes attitudes défensives. C'est des buts qui se ressemblent qu'on prend ces derniers temps et c'est bien la chose la plus importante à corriger au plus vite. Ces erreurs nous empêchent d'aller plus loin dans ce qu'on veut faire. Contre un adversaire de ce standing, c'est justement ce qu'il ne faut pas faire pour ne pas mettre par terre ce qu'on a fait avant. C'est la maturité qu'il faut qu'on atteigne. Même à 1-0 on doit pouvoir continuer à attaquer sans consommer autant de joueurs comme ça a été le cas sur l'égalisation. Mais l'important c'est de ne pas lâcher, de rester unis et les points qu'on n'a pas pris ce soir, d'aller les chercher ailleurs".

Thierry Tazé-Bernard @thierrytaze